YGGZ

FreshRSS

🔒
❌ About FreshRSS
There are new available articles, click to refresh the page.
Today — January 23rd 2019Your RSS feeds

Death end re;Quest - Characters + Dialogue Screenshots

Death end re;Quest - Characters + Dialogue Screenshots

See more of this upcoming Compile Heart RPG

Edimbourg d'après une photo prise en voyage #watercolor #aquarelle #monument #edimbourg #edimburgh aquarelle et feutre...

Edimbourg d'après une photo prise en voyage  #watercolor #aquarelle #monument #edimbourg #edimburgh aquarelle et feutre...

Edimbourg d'après une photo prise en voyage #watercolor #aquarelle #monument #edimbourg #edimburgh aquarelle et feutre 10x10

FC Nantes. "J'ai peur", le terrible message d'Emiliano Sala avant la disparition

Selon le média argentin TyC Sports, Emiliano Sala aurait envoyé un message à un ami confiant sa "peur" de s'envoler avec cet avion de tourisme, disparu dans la soirée de lundi au-dessus d

Sports
FC Nantes
Nantes
Photos

lire la suite

Nantes: des centaines de fans rendent hommage à Emiliano Sala

Un accident "tragique", "un drame": des centaines de fans du FC Nantes ont exprimé leur tristesse mardi en déposant des fleurs sur une place du centre-ville, après avoir appris la disparition d'un

France - International
Photos

lire la suite

Revue de presse de l’April pour la semaine 3 de l’année 2019

La revue de presse de l’April est régulièrement éditée par les membres de l’association. Elle couvre l’actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s’agit donc d’une sélection d’articles de presse et non de prises de position de l’Association de promotion et de défense du logiciel libre.

Sommaire

[l’Humanité.fr] Rémi Boulle, « L’État ne fait rien pour résister à l’entrisme de ces grandes firmes »
Par Laurent Mouloud, le vendredi 18 janvier 2019. Extrait :

« Rémi Boulle, de l’Association pour la promotion et la recherche en informatique libre, déplore le renoncement du ministère face à Microsoft. Entretien. »

[Le Monde Informatique] Linagora vs BlueMind : 1re manche gagnée par le second
Par Bastien Lion, le jeudi 17 janvier 2019. Extrait :

« Une première décision a été rendue dans le conflit entre Linagora et deux dirigeants de BlueMind, en faveur de ce dernier. Ces deux acteurs du logiciel libre en France s’opposent depuis 2012. »

[EurActiv] Directive copyright : un débat impossible en France
Par Pierre‐Yves Beaudouin, le jeudi 17 janvier 2019. Extrait :

« Durant les débats de ces derniers mois, Wikipédia a été présenté comme un anti‐droit d’auteur par de nombreux partisans de l’article 13. Née en pleine période de piratage massif de la musique, l’encyclopédie Wikipédia repose sur un système juridique basé sur le droit d’auteur et la création de son propre contenu. Le piratage n’a jamais été la règle et la communauté passe de nombreuses heures à expliquer et faire respecter le droit d’auteur. Les wikipédiens sont des créateurs comme les autres et sont régulièrement victimes de plagiat. »

Et aussi :

[ZDNet France] MongoDB : la nouvelle licence SSPL fait grincer des dents dans l’open source
Par Steven J. Vaughan‐Nichols, le jeudi 17 janvier 2019. Extrait :

« Red Hat n’utilisera pas MongoDB dans Red Hat Enterprise Linux ou Fedora à cause de la nouvelle licence publique côté serveur de MongoDB. »

Et aussi :

[France Culture] Les hackers sont‐ils de nouveaux pirates ?
Par Antoine Garapon, le jeudi 17 janvier 2019. Extrait :

« Cette semaine propose de prendre au sérieux les courants contemporains qui se réclament du pirate, des partis pirates aux hackers en passant par les terroristes ou la finance internationale, pour comprendre un peu mieux notre monde si troublé. Ce soir, avec Benjamin Loveluck, chercheur au CERSA. »

[La Tribune] En plus du Grand débat, l’État veut aussi votre avis pour réguler le numérique
Par Anaïs Cherif, le mercredi 16 janvier 2019. Extrait :

« Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État au numérique, et le CNNum lancent cette semaine une consultation nationale citoyenne dans le cadre des “États généraux des nouvelles régulations numériques”. Le but : porter les propositions au niveau européen à l’issue des prochaines élections en mai, pour contrer “le laisser‐faire californien et le contrôle chinois”. »

[Developpez.com] Il y a une raison simple pour laquelle votre nouveau téléviseur intelligent était si abordable
Par Stan Adkens, le lundi 14 janvier 2019. Extrait :

« Selon un rapport, aujourd’hui, les téléviseurs “intelligents” à grand écran avec des cadres extrêmement fins et munis de toutes les commodités nouvelles technologies disponibles telles qu’une image de qualité brillante et des services de streaming intégrés sont étonnamment plus abordables que jamais. Toutefois, selon le rapport, il y a de bonnes raisons à cela. »

Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

[BridgeCard] Don't warn about the 'required' attribute if it is set t…

[BridgeCard] Don't warn about the 'required' attribute if it is set to false

[Podcasts] Bruno Clavier et la psychanalyse transgénérationelle

Psychanalyste et psychologue clinicien, Bruno Clavier a collaboré à divers groupes de recherche et de formation en psychanalyse transgénérationnelle. Il propose régulièrement des formations et étudie la transmission inconsciente entre parents et enfants. La voix du Kaizen lui donne la parole.   ...
Bruno Clavier et la psychanalyse transgénérationelle

Just over a year after the last main release, Wine 4.0 is officially here

Tags: Wine

You might want to grab a glass for this one, no not that dusty old thing, one of the nice ones. The ones at the back of the cupboard for special occasions! Wine 4.0 is officially here.

Comparing Wine 3.0 to 4.0, naturally it's a pretty huge release. Although, most people have likely been using the development builds for some time.

The highlights of Wine 4.0 are:

  • Multi-Threaded Command Stream is enabled by default
  • Vulkan support.
  • Direct3D 12 support.
  • A lot more Direct3D 10 and 11 features implemented
  • S3TC-compressed 3D textures support
  • Game controllers support.
  • High-DPI support on Android.

There's a huge amount more, so for those interested I do suggest reading the detailed official announcement here. Cheers to the Wine team, here's to a fun development cycle towards Wine 5.0.

Now that it's out, I imagine Proton for Steam Play will begin moving over to Wine 4.0 to bring in plenty of fixes and improvements since Proton is currently based on Wine 3.16.

I was going to make a pun, but I thought it would be in pour taste.

Team Fortress 2 update released to improve memory use on Linux, new charity event in May

Tags: Free Game, Valve, Steam, FPS

Valve are keeping Team Fortress 2 [Steam] alive for Linux gamers with the latest update making some welcome improvements. There's also going to be a TF2 charity event in May.

First, to go over the few changes in the latest release. For Linux gamers, it should be a nicer experience now as they've improved the memory usage on Linux.

Specifically, they note how when you're using high texture quality settings you should no longer get "Out of memory or address space" errors. Additionally, they noted that for those of you using Mesa, you should see "drastically improved memory usage" for versions of Mesa below 19. On that note, Phoronix recently noted how Mesa 19 (when it's out) should help to reduce TF2 memory use.

There's also some new tournament medals, they updated "cp_snakewater_final1 to fix missing player clips" and sorted some localization issues out.

I tested it out for a while today after this patch hit and it's running very nicely. Super smooth!

As for the new charity event, it's "Operation Madness vs Machines" which will take place on May 17th to help the Extra Life charity. During the event, you will be able to earn up to eight new in-game medals although some require donations and some are for those who make content for the event it seems. They're trying to raise $10K with nearly $3K already donated. Seems like a good cause.

See the update notes here, charity event details here.

German Commuter Knits Four-Foot-Long Scarf Detailing Transit Delays

All images via @sara_webber

German commuter and knitter Claudia Weber travels regularly from her town Moosburg in the Bavarian countryside to Munich. Due to track repairs which began last year, her train commute was replaced with a bus service that would often be delayed for up to 30 minutes or longer. Weber decided to start detailing her daily travel troubles by translating the delays into a wool scarf. Each evening after she returned home she would add two new rows to her textile work— gray for any delay under five minutes, pink for when she had to wait up to 30 minutes, and bright red for a delay that lasted more than a half hour or was in both directions.

She titled her four-foot-long finished work “Bahn-Verspätungsschal,” or “rail delay scarf,” which went viral after it was posted by her daughter Sara on Twitter. After becoming a hit, she decided to auction it off on eBay to raise money for Bahnhofs Mission, a charity that provides assistance at train stations. The scarf sold to an undisclosed buyer for 7,550 euros or $8,650. Although Weber remains a loyal commuter on the Munich-Moosburg train, this year she has again started a new scarf. (via The New York Times)

The Humble Caffeine Bundle is out with some top Linux games included

Tags: Humble Store, Game Bundle

Didn't expect this! The Humble Caffeine Bundle is officially out today and it has multiple great Linux games included.

For the pay what you want option you get:

  • GoNNER BLüEBERRY EDiTION

Pay more than the average for:

  • This War of Mine
  • Ken Follett's The Pillars of the Earth

For the top tier where you pay $12 (around £9.33):

  • Tyranny
  • Shadow Tactics: Blades of the Shogun

The bundle also includes Headlander, Treadnauts, Caffeine (the application) and Dear Esther: Landmark Edition which don't support Linux. For the titles that do have Linux support listed above, they're all damn good choices. A bundle not to miss out on here!

Check out the full bundle here.

Gelée de clémentines & d’oranges

Gelée de clémentines & d’oranges

Avec seulement quelques ingrédients, réalisez un entremets gourmand et léger. 

Ingrédients

Pour 4 à 6 personnes personnes.
Temps de préparation : 10 minutes.
  • 500 ml de jus de clémentine (1)
  • 500 ml de jus d’orange
  • 3g d’agar-agar
  • 1/2 c. à café de mélange à pain d’épices
  • 1 c. à soupe de sirop d’érable (facultatif)

Préparation

  1. Réunissez le jus de clémentine et le jus d’orange dans un même récipient.
  2. Versez la moitié de ce jus (soit 500 ml) avec le reste des ingrédients de la recette dans une casserole.
  3. Portez à ébullition 1 minute puis versez l’autre moitié du jus restant.
  4. Goûtez et ajustez le sirop d’agave et le mélange d’épices si besoin.
  5. Versez dans de jolies coupes et réfrigérez au minimum 5 à 6 heures.

Astuces

(1) Bien qu’il soit préférable de faire son jus soi-même, il est possible de l’acheter en bouteille.

Mère célibataire, héroïne (éphémère) des ronds-points

Les mobilisations ont remis sur le devant de la scène médiatique les problématiques économiques et sociales des femmes élevant seules leurs enfants. Tant mieux.

Temps de lecture: 6 min

Fin novembre, sur les ronds-points investis par les «gilets jaunes», figuraient beaucoup de femmes élevant seules des enfants, un phénomène très contemporain et en expansion. La France compte aujourd’hui deux millions de familles monoparentales (dans quatre cas sur cinq, c’est une femme qui est chef de famille) et celles-ci représentent 23% des familles contre 9% en 1975.

Indirectement, donc, cette mobilisation a fourni un visage à ces profils bien cernés par les statistiques, mais mal connus. Le sujet des mères célibataires est monté en épingle dans les médias depuis une vingtaine d’années, notamment dans les fictions télévisées, sous la bannière de l’émancipation féminine, avec l’image flatteuse de la femme cadre qui se bat et qui gagne sur tous les fronts.

Or, dans la «vraie» réalité, c’est plutôt une femme isolée subissant de difficiles conditions de vie, autant matérielles que psychologiques. De ce point de vue, elle incarne bien les catégories modestes se démenant dans le quotidien pour tenir la tête hors de l’eau, qui ont, dans un premier temps, posé les pierres de la protestation –par la suite le mouvement s’est masculinisé au fil de sa radicalisation.

Quadrature du cercle

Dans un roman rédigé au scalpel sociologique, Tenir jusqu’à l’aube, Carole Fives décrit cette situation avec pour trame dramatique le vol de liberté culpabilisé que son héroïne opère la nuit en déambulant dans Lyon, après avoir endormi son fils de deux ans –après avoir lu une histoire, tenu la main, câliné, installé le stroboscope de la veilleuse lapin, un patient rituel qui, théoriquement, garantit un premier sommeil profond. «La porte d’entrée qu’elle referme derrière elle. Dans le hall, l’éclairage automatique se déclenche. Il y a encore tant de monde dehors. Un grand vent frais. Marcher, juste, marcher. À peine le tour du pâté de maison.»

Cette mère célibataire est étranglée par les problèmes économiques. Le loyer du petit appartement est devenu trop cher pour elle depuis que le père de l’enfant est parti sans laisser d’adresse, et toute possibilité de déménagement tiendrait du miracle, car elle-même n’offre pas de garanties financières suffisantes.

Graphiste en statut d’autoentrepreneur, elle travaille chez elle alors qu’elle s’occupe intégralement de l’enfant, n’ayant pas obtenu de place en crèche; «d’autres femmes, bien plus prévoyantes, s’y étaient prises des mois avant l’arrivée de l’enfant, dès sa conception! Elle, elle débarquait d’on ne sait où, et surtout: elle n’était pas salariée».

Ce roman témoigne de la quadrature du cercle à laquelle est confronté le parent isolé: difficulté de logement dû à un rétrécissement des revenus quand prend fin ce que l’Insee nomme sans sentimentalité la redistribution privée –la mise en commun des ressources au sein d’un couple–; difficulté de l’emploi, quand disparaît la flexibilité d’organisation pour assurer la parentalité que permet (théoriquement) le couple moderne; tracas administratifs –même si le système socio-fiscal français essaie de compenser la perte de revenus par diverses allocations.

En 2017, les femmes seules avec une ou plusieurs personnes à charge représentent 35% des bénéficiaires du RSA.

L’Observatoire des inégalités dépeint la condition sociale la plus courante de ces mères isolées: «Le niveau de vie médian mensuel des familles monoparentales (1.184 euros en 2014 pour un équivalent adulte) est inférieur de 30% à celui des couples avec enfants (1.712 euros, toujours pour un équivalent adulte). Ces familles représentent près d’un quart de la population pauvre.»

Précarité de l’emploi, temps partiel subi, appartenance aux catégories socioprofessionnelles les moins favorisées, les femmes seules avec enfants cumulent les handicaps. Près du tiers d’entre elles occupent des emplois qualifiés mais aux revenus modestes, avec une surreprésentation du personnel hospitalier (aides-soignantes, infirmières, agentes hospitalières) et des soins à la personne à domicile. Elles sont en général moins diplômées que la moyenne: 26% d’entre elles ont un niveau d’étude supérieur au bac, contre 40% pour les mères en couple, 30% d’entre elles n’ont au mieux que le niveau du brevet, contre 20% pour les mères en couple. Autre donnée: en 2017, les femmes seules avec une ou plusieurs personnes à charge (pour la plupart un ou plusieurs enfants) représentent 35% des bénéficiaires du RSA.

Désert social

«Vous ne pouvez pas savoir ce que l’on vit», ont répété sur des chaînes d’information plusieurs mères en solo. La solitude, c’est l’aspect le plus indicible du quotidien du parent célibataire, ce qu’aucun chiffre n’arrive à capter et dont seul un écrivain peut rendre compte. La charge mentale qu’implique le soin d’un enfant, sans relais d’une autre personne ou d’une institution, est finement dépeinte dans le roman de Carole Fives: l’héroïne s’est installée dans une ville qu’elle ne connaît pas pour suivre le père de l’enfant et son propre père, sa seule parenté au demeurant, habite loin et ne l’aide qu’à l’occasion.

L’inclination commune vis-à-vis de ces mères isolées n’est pas la mansuétude ou la solidarité, mais plutôt l’idée que ce «c’est la faute à pas de chance», ou «qu’elle l’a bien cherché» et que sa progéniture va subir un déficit d’éducation. Une famille de son immeuble, ainsi, espace ses invitations, pour éviter que ses enfants ne fréquentent son petit garçon.

Dans ce désert social, internet devient alors son meilleur ami pour conseiller et aider à régler les innombrables interrogations qui surviennent: suivre et accompagner le développement de l’enfant, maladies infantiles, astuces pour acheter moins cher ou accéder gratuitement à certains services, ou renégocier les contrats d’eau et électricité, etc.

Apporter à l’enfant les éléments du bien-être selon les préceptes de la pédiatrie moderne (outre la protection affective et la complicité, les activités d’éveil, une nourriture saine, de l’exercice, des promenades et la fréquentation des jardins publics qui permet les contacts avec d’autres bambins) absorbe toutes ses journées et elle ne connaît de répit que quand il dort. Siestes et nuits sont mises alors à profit pour satisfaire les quelques contrats de graphiste qu’elle arrive à décrocher.

Le budget est calculé à l’euro près, elle doit à de nombreuses reprises discuter de ses découverts avec sa conseillère bancaire (celle-ci, elle-même divorcée, entend surtout lui donner des conseils pour «faire payer» son ex-compagnon et lui indique comment monter un dossier avec un avocat), inutile de songer un seul instant à prendre une heure de baby-sitter pour s’accorder un loisir. Elle imagine alors ce que serait une vie dite «normale»: «Travailler, se préparer une retraite à peu près digne, dormir sept heures d’affilée, retrouver une vie sociale, faire du sport, aller au cinéma, lire et bien sûr, rêver…» Un modèle conforme à celui étalé dans tous les magazines.

Statut temporaire

Dans ce contexte monacal, mère et fils sont accrochés l’un à l’autre par un lien fusionnel et par touches, on les voit progresser ensemble vers un mieux-être et une certaine maîtrise de la situation, le récit se déroulant sans misérabilisme, ponctué de touches d’ironie.

Elle finit par décrocher une place en crèche, mais très loin de chez elle, ce qui engendre près d’une heure de trajet, elle peaufine son site internet, rappelle d’anciens clients, obtient un contrat d’une ancienne collègue «qui vient de lancer sa boîte», récupère sa vie et, cahin-caha, «redevient quelqu’un». L’enfant grandit, «de plus en plus beau, de plus en plus rayonnant. C’est un mystère, cette beauté au milieu de tant de dureté…»

En moyenne, 10% des enfants de moins de 18 ans de parents séparés ne revoient jamais leur père.

Le point aveugle du récit, et finalement le plus poignant, c’est la recherche du père. L’enfant le réclame, la mère entame des démarches après d’un avocat pour le retrouver: «Elle, ce qu’elle voulait, plutôt que de l’argent, c’était que le père voie son fils. Comment amener un père à reprendre contact avec son fils?»

En moyenne, 10% des enfants de moins de 18 ans de parents séparés ne revoient jamais leur père: la proportions de pères «désengagés» est la plus forte chez les hommes de faible niveau de diplôme ou de revenus. La plupart du temps, cette relation se maintient avec plus ou moins de fréquence: en cas de séparation, 17% des pères ont la charge de l’enfant, 25% le voient une fois par semaine, 18% une fois par mois, d’après une statistique Insee datant de 2005.

La situation de mère célibataire n’est pas un statut à vie, contrairement à ce que laisserait croire le discours larmoyant qui l’entoure. Ce statut est plutôt provisoire, l’ancienneté moyenne des familles monoparentales est d’un peu plus de cinq ans et le plus souvent, le parent isolé cherche et trouve un nouveau compagnon ou une nouvelle compagne. Dans ce nomadisme amoureux, une fois encore, internet s’impose comme «l’ami qui vous veut du bien».

Plus largement, cette solitude faussement colmatée par les artifices électroniques, c’est aussi ce qu’ont tenté d’enrayer des mères célibataires venues participer aux mobilisations des ronds-points.

Yesterday — January 22nd 2019Your RSS feeds

Yakuza Kiwami lands on Steam next month

Yakuza Kiwami lands on Steam next month

Kiryu's second stop on PC is set for February 19.

Pillars of Eternity II: Deadfire gets a turn-based mode this week

Pillars of Eternity II: Deadfire gets a turn-based mode this week

The conventionally real-time-with-pause title is inserting a little bit of Divinity: Original Sin.

How-to: Make clean, precise cuts on IKEA LACK shelf

I worked out a precise and clean way to cut the IKEA LACK shelf to the length I wanted.

A few years ago, I built a bookshelf arrangement with a selection of LACK shelves and BESTÅ cupboards.

The black, white and yellow LACK parts exist in 190, 110 & 30cm lengths, but the dark brown parts exist only in 190 & 110cm lengths.

I wanted dark brown, of course, so I was faced with the problem of producing a number of 30cm parts.

I used a circular saw at work (used for cutting aluminium tubing), but it wouldn’t do a full cut. The solution was to turn the shelf over, then end-to-end, for each cut, with the hassle of re-measuring each time. I managed to get better than 1mm precision.

How-to: Make clean, precise cuts on IKEA LACK shelf

Recently, a friend asked me to place a couple of LACK shelves. She’d bought the 190cm parts, which needed to be reduced to 158cm*.

As I no longer have access to that saw at my old company, I had to think of another way. Using a portable electric saw, or a jigsaw, was out of the question, because of the rough edges.

Finally, I decided to try an angle grinder. I used a thin cutting disc, with a piece of aluminium tube as a guide, and didn’t cut too much at once. I did a practice cut and was pleased to see that I got a very clean edge.

*158cm is right by the end of the metal support – a piece of luck!

How-to: Make clean, precise cuts on IKEA LACK shelf

Cut the short (vertical) edges first, and use this as a guide for the top and bottom (or left and right!) cuts.

How-to: Make clean, precise cuts on IKEA LACK shelf

When making the long cuts, take care near the edge to keep the disc perpendicular.

And then install the shelves as per IKEA instructions.

How-to: Make clean, precise cuts on IKEA LACK shelf

~ by Richard


You may also like these IKEA LACK shelf hacks

#1 Custom sized LACK shelves (with end cap reattached!)

custom sized lack shelf

Brian wanted an IKEA LACK shelf to fit a space in the hallway that was 170cm wide but the nearest size was 190cm. His plan was to remove the end cap from the shelf, cut the shelf to size and then reattach the end cap. This is the approach that he took to create a custom sized LACK shelf.

#2 LACK shelves as bedside table

Lack bedside table

They were looking for new bedside tables to match the new bed but everything was either too expensive, too short, or both. So they ended up making this LACK bedside table.

#3 More stuff you can do with IKEA LACK shelves

lack shelves hacks

I’ve always loved the IKEA floating shelves – neat and uncluttered. Only problem is, you probably can’t put more than a few books and decorative items without it crashing down. Let’s see what IKEA hackers have done to the IKEA LACK floating shelf.


 

The post How-to: Make clean, precise cuts on IKEA LACK shelf appeared first on IKEA Hackers.

Nantes. Place Royale, la vive émotion des supporters pour Sala (VIDÉO)

La place Royale a pris des airs de Beaujoire ce soir, portée par la tristesse des supporters. 

Actualités
Emiliano Sala
Nantes
Photos

lire la suite

Nantes. Histoire. Sur la piste de la cité des Castors du Haut-Landreau (Rezé)

By: Pajot

Ce sont des lieux, des hommes et des femmes de Nantes, dont la mémoire se perd et s’évanouit au fil des ans.

Culture
Nantes
Photos

lire la suite

❌