FreshRSS

🔒
❌ About FreshRSS
There are new available articles, click to refresh the page.
Today — August 11th 202007 - Nantes

Nantes : Une 504 customisée dans les rues de la Cité des Ducs…

By: Nico

On n’a pas le droit au grand rassemblement ? Pas grave… On va bouger ! Cet été, suivez la Peugeot 504 de Big City Life dans les rues de Nantes. La voiture est chargée comme jamais avec dans ses valises un programme aux petits oignons : DJs Sets, Battle de Danse, Performances Street Art, Ateliers (Double Dutch, Breaking, Sérigraphie…) et évidemment un pique-nique géant et un bar à jus pour se rafraîchir.
Vroum, vroum…

Suivez la 504 dans les rues de Nantes : DJs Sets, Battle de Danse, Street-Art, Sérigraphie…

Ça nous fait super plaisir de pouvoir refaire des évènements dans les rues de Nantes. Branchez une sono, des platines et se mettre bien pendant les trois derniers week-end du mois d’août. L’idée est simple : On prend une vieille Peugeot 504 et on parcoure les différents quartiers. On s’installe pendant 4 jours, on met en place un petit village à la cool avec l’Ecole du Bois puis des Ateliers en mode Breaking, Double Dutch, Sérigraphie et évidemment on customise cette 504 avec l’aide de l’artiste Miss Veneno. 

Suivez la 504 de Big City Life : Pique-Nique Géant le samedi et Block Party le dimanche !

On termine la résidence comme il se doit avec un pique-nique géant le samedi et une Block Party le dimanche. Battle de Danse, Djs Sets et beaucoup d’autres surprises pour bien kiffer la fin de l’été !
Si vous n’êtes pas partie vous dorez la pilule sur la plage, n’hésitez pas à venir faire un tour de 504…
L’ensemble des ateliers, animations, concerts et spectacles sont gratuits 😉

🚘 PROGRAMMATION DÉTAILLÉE 🚘

💪 JEUDI 13/20/27 AOÛT – 14H/18H 💪
▪ Construction Mobilier Urbain w/ Ecole du Bois ▪
Canapés, Transats, chill zone…
▪ Village Urbain ▪
Atelier MAO – Atelier Bien être – Atelier Danse

🛹 VENDREDI 14/21/28 AOÛT 2020 – 14H/18H 🛹
▪ Construction Mobilier Urbain w/ Ecole du Bois ▪
Canapés, Transats, chill zone…
▪ Village Sport ▪
Boxe – Breaking – Double Dutch – Ping Pong – Foot – 

🍊 SAMEDI 15/22/29 AOÛT 2020 – 12H/18H 🍊
▪ Pique-Nique Géant ▪
Food & Drink sur place à petits prix
Possibilité de ramener votre Pique-Nique
▪ DJ Set ▪
▪ Performances Street Art ▪
▪ Performances Double Dutch ▪
▪ Construction Mobilier Urbain w/ Ecole du Bois ▪
Composteur, canapés, chill zone…

💃 DIMANCHE 16/23/30 AOÛT 2020 – 14H/20H🕺
🔥 BLOCK PARTY 🔥
▪ Battle de Danse ▪
▪ Beatbox Show ▪
▪ DJ Set ▪
▪ Atelier Street Clip ▪
▪ Studio d’Enregistrement  ▪

👉 Zone enfants du jeudi au dimanche en accès libre

– LE PARCOURS – 
1ER SPOT
★ Du jeudi 13 au dimanche 16 août 2020 ★
♬ Dervallières – Square Rue Henry Wilfrid Déville ♬

2ÈME SPOT
★ Du jeudi 20 au dimanche 23 août 2020 ★
♬ Nantes Nord – Pataugeoire Chêne des Anglais ♬

3ÈME SPOT
★ Du jeudi 27 au dimanche 30 août 2020 ★
♬ Malakoff – Square du Gymnase – Rue d’Angleterre ♬

Plus d’infos sur le projet 504 ? Cliquez ici !

À très vite dans les rues de Nantes 😉

L’article Nantes : Une 504 customisée dans les rues de la Cité des Ducs… est apparu en premier sur BigCityLife.

Le Pellerin. Mathilde Kerfourn : « Chacun peut s’investir à sa manière » (Ouest-France)

C’est la benjamine de la nouvelle équipe municipale du Pellerin. Mathilde Kerfourn, 18 ans, s’est engagée dans la politique locale pour la première fois.

À quelques kilomètres du Pellerin, à Saint-Herblain, au nord de Nantes, Mathilde Kerfourn vient de terminer sa journée de travail. En semaine, la jeune femme vit seule dans son appartement à la décoration moderne, doté d’une petite terrasse donnant sur un long boulevard. Elle s’assoit aussitôt sur son canapé d’extérieur, avec un verre d’eau en main. ...

 

Nantes. Dans la nuit profonde, le tribunal court après les heures (Ouest-France)

Pendant que vous dormiez. La justice ne dort pas ou très peu. Derrière les portes du tribunal judiciaire de Nantes, des vies se jouent. Et les décisions tombent souvent tard dans la nuit. Illustration avec le grand procès du trafic des quartiers Nord de Nantes. Reportage.

Il est 3 h du matin. La présidente du tribunal correctionnel de Nantes vient de rendre sa dernière décision. Une condamnation de douze mois, dont six avec sursis. Point final d’un procès hors norme.

 

Loire-Atlantique. Jules Verne et les bains de mer (Ouest-France)

Un été avec Jules Verne. Tout l’été, l’illustre écrivain, né à Nantes en 1828, nous entraîne dans la redécouverte imaginaire de sa ville et ses environs, où il atterrit en 2020, après un étrange voyage temporel.

 Fouchtra ! Je m’attendais à découvrir ce lieu encore assez désert, les fameuses bôles, ces dunes sauvages qui ont donné leur nom à cette station embryonnaire, La Baule, mais je ne reconnais plus rien. C’est positivement édifiant ! Je ne vois plus les marais salants. Des ...

 

Saint-Nazaire. Baignade interdite sur trois des six plages surveillées (Presse-Océan)

Six des vingt plages nazairiennes sont surveillées par des maîtres-nageurs sauveteurs pendant toute la saison estivale. Elles le sont aussi pour vérifier la bonne qualité de l’eau. Depuis ce mardi matin, la Grande llage, Villès-Martin et Porcé sont interdites à la baignade en raison de la bactérie escherichia coli détectée en quantité trop importante.

Flamme violette, eau pas très proprette. Le repère visuel a été hissé en haut du mât du poste de secours de Villès-Martin de bonne heure ce mardi matin. En plus des contrôles très réguliers des eaux de baignade imposés (*) par l’ARS (agence régionale de santé), la Ville, sur nos six plages surveillées, procède chaque semaine à des analyses concernant les escherichia coli et les entérocoques via le labo de la Carène, explique William Ouvrard de la Direction municipale des sports, en charge de la sécurité des plages. Le seuil réglementaire a été dépassé pour l’escherichia coli, soit au-delà de 1 000 UFC/millilitre, ce qui nous a conduit à fermer dès ce mardi matin trois plages. En revanche, à la Courance, Saint-Marc et Les Jaunais, l’eau est toujours de bonne qualité, tient-il à souligner.

De nouvelles analyses ont été effectuées : Les résultats devraient être connus dans la journée de ce mercredi, pronostique William Ouvrard. Cette pollution bactériologique est la conséquence de l’averse orageuse survenue lundi matin : Les crottes de chiens sur les trottoirs partent directement à la mer, comme les mégots…, rappelle William Ouvrard.

(*) Au moins 10, dans la période comprise entre le 15 juin et le 15 septembre.

 

Basse-Goulaine. L’homme qui tente de fuir les gendarmes était en possession de cocaïne (Presse-Océan)

Cet homme de 55 ans, habitant à Haute-Goulaine, est un multirécidiviste. Il a été condamné lundi à 3 ans de prison dont 6 mois avec sursis et a été écroué.

Les faits remontent au samedi 8 août, dans l’après-midi. Vers 17 h 30, les gendarmes interviennent sur un accident matériel de la circulation, rue des Coupries, à Basse-Goulaine. Là, à la vue des militaires, le conducteur d’une Renault Mégane prend la fuite à vive allure. Il abandonne son véhicule un peu plus loin dans une ruelle de Saint-Sébastien-sur-Loire et poursuit à pied.

206 grammes de cocaïne

Le suspect est interpellé quelques centaines de mètres plus loin par les gendarmes, soutenus par un de leur collègue en civil qui se trouvait là par hasard.

Lors de l’interpellation, l’homme jette au sol un sachet contenant 74 grammes de poudre blanche enroulée dans de la cellophane. Cette poudre a été analysée. Il s’agit de cocaïne. Lors d’une perquisition réalisée dans le logement du suspect, les enquêteurs ont découvert 132 autres grammes de cocaïne.

Trois ans de prison

Le mis en cause a été jugé lundi devant le tribunal correctionnel de Nantes selon la procédure de comparution immédiate pour trafic de stupéfiants, conduite d’un véhicule en ayant fait usage de stupéfiants, défaut d’assurance et délit de fuite.

Cet homme de 55 ans, domicilié à Haute-Goulaine et multirécidiviste, a été condamné à 3 ans de prison dont 6 mois avec sursis. Il a été écroué à l’issue de l’audience à la maison d’arrêt de Nantes.

 

Loire-Atlantique. Le Mouvement de la ruralité s’interroge (Presse-Océan)

Dominique Pilet, président du Mouvement de la ruralité 44, se pose des questions sur Joël Giraud, nommé récemment secrétaire d’État à la ruralité.

Le Machecoulais Dominique Pilet s’interroge. S’il se félicite de la nomination d’un secrétaire d’État à la ruralité, le président du Mouvement de la ruralité 44 (LMR 44) craint qu’il ne s’agisse pas de la bonne personne et encore une fois d’un simple exercice de communication à destination des ruraux.

Joël Giraud, nommé à cette fonction, débute bien mal en signant le projet de référendum d’initiative partagée (RIP) pour les animaux avec son lot de mesures contre les activités rurales , constate-t-il. « Un secrétaire d’État à la ruralité qui s’inscrit dans cette logique antispéciste n’augure rien de bon et imprime déjà celle de l’écologie punitive à destination des ruraux. Le message ainsi adressé vient entacher l’image du Premier ministre ».

« Cela fait beaucoup contre le monde rural en peu de temps »

Après les 46 députés LREM sous la coupe du député Loïc Dombreval contre les chasses traditionnelles, un secrétaire d’État à la ruralité qui soutient le RIP (référendum d’initiative populaire) des antispécistes cela fait beaucoup contre le monde rural en peu de temps !, note Dominique Pilet.

Le Mouvement de la ruralité a demandé une entrevue avec Jean Castex pour aborder l’ensemble des problèmes de la ruralité, économiques, sociétaux et environnementaux et attend du nouveau secrétaire d’État qu’il retire sa signature et qu’il réponde à la lettre d’alerte adressée par Eddie Puyjalon, président de LMR, sur ce RIP d’Hugo Clément.

 

Nantes. Une marche sur l’aéroport contre le transport aérien (Presse-Océan)

Les groupes écologistes du GIGNV et Alternatiba prévoient une action non-violente sur l’aéroport de Nantes le 3 octobre 2020 et militent contre la pollution aérienne.

Il avait déjà mené une action pacifiste à l’aéroport de Nantes le 17 juin dernier, il veut remettre ça. Le GIGNV (Groupe d’intervention des grenouilles non-violentes) et l’Alternatiba de Nantes appellent à la mobilisation le samedi 3 octobre pour une marche sur les pistes de l’aéroport de Nantes. L’objectif de l’action pacifiste prévue cet automne est avant tout de faire de la pédagogie sans culpabiliser mais aussi d’en faire une journée blanche, sans décollage.

? Les activistes @gignv44 @44Attac @XRNantes entravent l'accès à l'aérogare de #Nantes et matérialisent les nuisances causées par l'aviation ?? pic.twitter.com/7r1RbhIqAe

— ??? GIGNV ?? (@gignv44) June 17, 2020

« Construire un monde nouveau »

Les groupes écologistes veulent stopper les lignes aériennes inutiles. Leur exemple le plus frappant : les lignes de Nantes à Paris. Nous voulons faire en sorte que les vols accessibles à moins de cinq heures de trains soient stoppés définitivement, indiquent Sophie Jallier et Anthony Yaba, représentants du GIGNV. La baisse de la fréquentation dans le ciel et donc la baisse du CO2 pendant le confinement a donné des idées. Mais pour cela il faut que l’État suive et arrête de subventionner le transport aérien et peut-être rediriger cet argent vers le train, pense Anthony Yaba.

Leurs détracteurs restent nombreux, notamment les employés de l’aviation qui doivent encore faire face à de nombreuses suppressions de postes. Nous voulons rencontrer les syndicats car il faut accompagner les salariés vers des emplois dans des secteurs décarbonés. L’action du samedi 3 octobre permettra aussi ce dialogue. En attendant, ils espèrent davantage de réactions chez les ministres.

 

Loire-Atlantique. Ikibox, le purificateur d’air, débarque à Nantes (Presse-Océan)

Les purificateurs d’air sans filtre et sans production d’ozone sont la spécialité d’Ikibox. Les premiers exemplaires ont équipé des hôpitaux, des Ehpad… Ils arrivent à Nantes. Une révolution.

Quand Firas Esreb, le gérant d’Ikibox, parle de ses produits conçus par des Suisses et fabriqués à Lannion -en attendant une unité de production proche de Nantes- il est intarissable.

Les hôpitaux et les responsables médicaux sont séduits par l’Ikibox

Nous avons travaillé avec de nombreuses universités françaises. L’entreprise a été créée en 2014. Il a fallu deux ans pour mettre au point ce purificateur d’air mais en 2016, nous étions des précurseurs, explique Firas Esreb. Aujourd’hui, en période Covid-19, c’est tout à fait différent. Nous avons offert une grande partie du stock à des hôpitaux comme Cochin à Paris. On attend donc un renouvellement des stocks. Ici, il y a toutes les compétences pour fabriquer les box.

Ce qui fait la force des Ikibox : il n’y a aucun filtre, ni consommable. Le produit semble tout simple, mais la technicité du réacteur combine deux procédés d’oxydation par le plasma et par photocatalyse. Ce couplage permet d’obtenir un craquage moléculaire des polluants chimiques et des contaminants de l’air. Terminées les odeurs de cuisine ou de cigarette ! Finies les particules fines, les moisissures !

Nous avons multiplié les tests cliniques pour prouver que notre produit était le plus fiable du marché, puisqu’il élimine 99,99999 % des éléments indésirables ou polluants. Nous sommes les seuls à avoir ce niveau de traitement. Nos seuls concurrents sont Australiens mais ils produisent de l’ozone. C’est moins bon pour l’homme.

À Nantes, TVRP distribution commercialise les produits. Et avec un certain succès, puisque plusieurs établissements ont déjà leur box qui se marie complètement avec la climatisation : Chez Franklin, Casa Nostra, La Civelle, Le Monte Cristo, Le Molière, le Corneille, l’opticien Edgard. Nous avons aussi signé un contrat avec Super U pour toute la désinfection du matériel de location, pour des bureaux… La métropole et la Chambre de commerce et d’industrie sont aussi intéressées », se félicite Thomas Saint-Cyr, le responsable local.

L’Ikibox est complémentaire de la climdétaille encore Firas Esrab, car elle s’auto-nettoie puisque, de fait, elle n’utilise que de l’air plus pur. Et cela économise près de 50 % du coût de renouvellement des filtres.

Avec ce système, on cherche avant tout la protection de nos personnels et de nos clients ainsi que l’absence d’odeurs », avance Anthony de la Casa Nostra.

Quant au prix de la location, il varie de 29 € (pour 4 m²) à 353 € (400 m²), en passant par 77 € (50 m² et 120 m³ d’air par heure) et 149 € (120 m² et 250 m³ d’air par heure).

 

Sports nautiques. Ce qu’il faut savoir avant de débuter le catamaran autour de La Baule (Ouest-France)

Wingfoil, kitesurf, windsurf… Le sport nautique ne cesse de se renouveler, mais les indémodables ont toujours la cote. Le gérant des Passagers du Vent livre ces précieux conseils pour bien débuter le catamaran.

De Noirmoutier aux Pyrénées-Orientales, en passant par La Turballe et Mesquer, Alix Goimard coache les apprentis skippers. Aujourd’hui gérant des Passagers du vent, à La Baule, il livre ses conseils aux estivants qui voudraient s’initier au catamaran et à l’optimist.

Par quoi ...

 

Couëron. Coronavirus : une animatrice positive au Covid-19, le centre de loisirs ferme (Presse-Océan)

Après un cas de coronavirus avéré parmi les animateurs, le centre de loisirs de la Métairie, à Couëron, a fermé ses portes lundi 10 août. Elles resteront closes jusqu’au 21 août.

L’annonce est tombée lundi 10 août au matin : le centre de loisirs de la Métairie est fermé au moins jusqu’au 21 août 2020. Nous avons reçu un coup de fil d’une animatrice à 8 h 45 pour nous expliquer qu’elle était infectée au coronavirus. Nous avons dû appeler les parents des enfants qui étaient déjà présents et fermer le centre, raconte Brigitte Herranz, présidente de l’association qui prend en charge les enfants de la commune.

La cinquantaine d’enfants accueillis la semaine passée, leurs proches et les sept animateurs qui en avaient la charge, sont invités à rester chez eux pendant deux semaines. Les six autres animateurs, eux, se sont fait tester le jour même de l’annonce. Les résultats sont attendus ce mardi 11 août. Même s’ils sont négatifs, le centre restera fermé par mesure de sécurité.

Pour le reste des cas contacts suspectés, les tests ne sont pas systématiques. La bénévole prend l’exemple des enfants : De ce que nous dit l’Agence régionale de santé, pour les enfants de moins de 11 ans, les tests ne sont pas systématiques.

« C’est la galère »

On est conscients de l’embarras pour les familles note Brigitte Herranz. Les enfants qui avaient été pris en charge la semaine précédente doivent respecter une quatorzaine. Les autres centres ne peuvent pas les prendre en charge. De toute façon, pour ceux qui ne sont pas soupçonnés d’être des cas contacts, c’est plein partout cet été », ajoute la présidente.

 

Nozay. À 21 ans, il fonde une association sportive (Ouest-France)

Brandon Charuau, jeune Puceulois de 21 ans, vient de créer l’ASTN (Association sportive du territoire de Nozay). Elle accueillera les adultes qui souhaitent pratiquer le multisport.

Du haut de ses 21 ans, Brandon Charuau n’a pas les deux pieds dans le même sabot. D’une curiosité insatiable, il n’est à l’aise que dans la relation, la découverte et l’action. Un tempérament qui l’a amené récemment à participer à l’émission télévisuelle animée par Nagui, Tout le monde veut prendre sa place. « Je suis fan de jeux télévisés. Depuis ma majorité, je multiplie les castings et sélections dans l’espoir de décrocher une place dans ce genre d’émissions. Mais, par-dessus tout, je rêve d’en animer une », s’enthousiasme le jeune homme.

En attendant, il dépense une partie de son énergie dans le sport, qu’il pratique depuis toujours. Marche, course à pied, judo et autres activités qu’il a découverts très jeune, dans le cadre de l’animation sportive départementale.

Une enquête auprès des parents

Après l’obtention de son bac, Brandon a entrepris des études supérieures à la faculté de Nantes. Mais il a vite compris que sa voie était ailleurs. Alors, il a décidé de s’inscrire à un stage proposé par la Mission locale, dans le cadre du dispositif Garantie jeunes. « J’ai eu la chance d’y rencontrer Thierry Nerrières, un animateur sportif départemental que j’avais connu dans mon enfance. Il m’a proposé de créer une association multisport pour adultes. Un challenge que j’ai immédiatement accepté. »

Sans plus attendre, Brandon passe à l’action. Il lance une enquête auprès des parents dont les enfants pratiquent le multisport. Sur quatre-vingts enquêtes distribuées, trente lui apportent une réponse favorable. Suit un rendez-vous avec la communauté de communes pour obtenir un créneau dans la salle intercommunale du Pré-Saint-Pierre, à Nozay (Loire-Atlantique). Il ne reste plus qu’à convaincre quelques bénévoles qui acceptent d’intégrer l’association.

Première séance le 18 septembre

À la mi-juin, l’Association sportive du territoire de Nozay (ASTN) figure au Journal officiel, avec Brandon Charuau à la présidence, Vincent Allain à la vice-présidence, Carole Grimaud au secrétariat, et Murielle Barre à la trésorerie.

La première séance aura lieu vendredi 18 septembre, au gymnase du Pré-Saint-Pierre, pour une séance de badminton. L’objectif de l’association est de réunir, au début, une trentaine d’adhérents tous les vendredis, de 20 h à 22 h, pour pratiquer en loisirs, volley-ball, futsal, tennis de table, basket, handball et autres activités. « La première année, nous fonctionnerons sans moniteur. Chacun partagera ses compétences. »

Inscriptions dès maintenant auprès de Brandon Charuau, au 06 02 64 93 66, ou Carole Grimaud, au 06 68 48 21 03. Adhésion annuelle : 50 €. Deux séances d’essais gratuites.

 

Transport. Baisse de 63,3 % du trafic à Nantes-Atlantique selon Flightright (Presse-Océan)

Selon Flightright, comme tous les aéroports, Nantes-Atlantique connaît une chute vertigineuse de sa fréquentation au mois de juillet par rapport à 2019.

Alors que les Français repensent leurs vacances en cette période singulière, Flightright leader européen en matière de services dédiés aux droits des passagers aériens dresse un premier bilan de la fréquentation des aéroports français en termes de nombre de vols sur le mois de juillet. Sans grande surprise, cette fréquentation est en baisse sur l’ensemble des aéroports mais cela de manière très conséquente, à l’image de l’aéroport de Nantes qui enregistre une baisse de -63,3 % par rapport à 2019.

Une chute vertigineuse de fréquentation qui est également à noter dans les autres grands aéroports du territoire : Toulouse Blagnac : -79,5 % ; Bordeaux Mérignac : -75,7 % ; Lyon Saint-Exupéry : – 72,5 % ; Paris-Orly : -72 % ; Marseille Provence : -63,6 % ; Nantes Atlantique : -63,3 % ; Nice Côte d’Azur : -51,3 % ; Paris Charles de Gaulle : -51 %…

Cet été 2020 sera sans aucun doute l’un des pires pour le secteur aérien, explique Laure Marc Martínez, Responsable communication internationale chez Flightright. En effet, une baisse notoire de la fréquentation des aéroports français était à prévoir après la crise sanitaire que nous avons vécu. Les Français ont privilégié d’autres modes de transport et les touristes étrangers, notamment européens, ont déserté la France. Ces données, annonciatrices de la tendance du mois d’août, pourront évoluer d’ici la fin de l’été avec une fréquentation plus importante au mois d’août.

Flightright est leader européen en matière de services dédiés aux droits des passagers aériens. Sa technologie juridique de pointe permet aux voyageurs victimes de vols retardés, annulés ou surbookés de vérifier leur éligibilité à une indemnisation selon le règlement européen, en quelques clics seulement.

 
❌