FreshRSS

🔒
❌ About FreshRSS
There are new available articles, click to refresh the page.
Yesterday — August 10th 2020ChefNini

Cheesecake sans cuisson aux fruits rouges

Cheesecake sans cuisson aux fruits rouges

0

Cette année, j’ai l’impression d’avoir bien profité des fruits rouges en les cuisinant de différentes manières. J’espère vous faire saliver une nouvelle fois avec ce cheesecake sans cuisson.

La crème de ce cheesecake est mousseuse, ce qui rend ce gâteau plus léger (en quelque sorte). N’oublions pas qu’il y a quand même du Cream Cheese dedans ! ^^

Pour la base biscuitée, vous pouvez prendre des sablés natures ou chocolat. J’ai choisi l’option Oréo car je trouve le contraste du noir avec la crème rose super joli.

Pour 6-8 personnes :

  • 300 g de biscuits Oreo (ou autre biscuit sablé)
  • 85 g de beurre
  • 20 cl + 5 cl de coulis de fruits rouges
  • 25 cl de crème fleurette entière bien froide
  • 600 g de cream cheese type Philadelphia
  • 150 g de sucre en poudre
  • 6 g de feuilles de gélatine
  • 300 g de fruits rouges / baies noires mélangés
  • 1 meringue concassée (facultative)

La base biscuitée :

1- Mixez les Oréos en une fine poudre.

2- Faites fondre le beurre et ajoutez-le à la poudre de biscuits. Mélangez à la spatule (souvent, je termine avec les doigts pour être sûr que le mélange est bien fait).

3- Placez un cercle de 20 cm sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

4- Tapissez le fond de biscuits, tassez bien.

5- Déposez le reste de biscuits autour du cercle sur environ 3-4 cm de hauteur.

6- Placez au frais 1h pour faire prendre.

La crème aux fruits rouges + montage :

1- Fouettez la crème fleurette au batteur électrique jusqu’à obtenir une crème fouettée bien ferme.

2- Dans un autre saladier, fouettez le cream cheese au batteur à vitesse moyenne pendant 2 minutes. Puis ajoutez le sucre et continuer 1 minute.

3- Ajoutez la crème fouettée et mélangez vitesse max. au batteur. Vous devez obtenir une crème bien ferme.

4- Faites ramollir les feuilles de gélatine dans de l’eau froide.

5- Faites chauffer sur feu doux les 20 cl de coulis et faites-y fondre les feuilles de gélatine égouttées.

6- Laissez tiédir le coulis s’il est trop chaud (fumant) puis incorporez-le délicatement à la spatule dans le mélange au cream cheese.

7- Versez dans le moule et placez au frais pour 6 heures.

8- Au moment du service, décorez de fruits, arrosez du reste de coulis et ajoutez la meringue concassée.

Partager
Before yesterdayChefNini

Eton Mess

Eton Mess

0

L’eton mess, c’est en quelque sorte une pavlova simplifiée : de la chantilly, des éclats de meringues, des fruits en portion individuelle et en couches.

C’est à l’origine un dessert minute anglais composé de chantilly, de meringue et de fraises. De cette base, on peut la décliner très facilement selon ses goûts et les saisons.

J’ai pris des framboises et des myrtilles et je me suis servie de mes meringues au café.

Pour 4 eton mess :

  • 20 cl de crème fleurette entière bien froide
  • 15 g de sucre glace
  • 2 barquettes de fruits rouges de votre choix
  • 8 petites meringues (j’ai mis mes meringues au café)

1- Versez la crème dans un saladier et montez-la au batteur électrique, vitesse max.

2- Lorsque la crème commence monter, versez en pluie le sucre glace.

3- Cessez lorsque la crème est ferme.

4- Concassez grossièrement les meringues.

5- Alternez dans des verrines la chantilly, les meringues, les fruits rouges.

6- Terminez avec des fruits et un peu de meringue.

7- N’attendez pas trop pour déguster ces verrines.

Partager

Pizza bowl

Pizza bowl

2

Je vous présente la pizza bowl. Un mélange de pizza et de salade bowl. Depuis plusieurs mois, c’est la folie des bowls : salade bowl, buddha bowl, poke bowl, morning bowl… Bref, des bowls à toutes les sauces. Mais pourquoi ne pas utiliser un bowl qui se mange ? Et la pâte à pizza est parfaite pour ça !

Il n’est pas nécessaire d’avoir un moule spécifique, j’ai simplement utilisé des petits saladiers Pyrex qui passent très bien au four, à 180°C.

Et pour ce qui est de la garniture, vous êtes libres. Moi, je vous propose un mélange de roquette, de magret de canard, de Saint-Agur, de tomates et d’oignon.

Pour 4 personnes :

  • 4 pâtes à pizza épaisses
  • 1 sachet de roquette
  • 80 g de magret de canard séché
  • 1 fromage Saint-Agur
  • 1 oignon rouge
  • 150 g de tomates cerises
  • Quelques feuilles de basilic
  • 1 filet d’huile d’olive
  • 1/2 citron
  • Sel, poivre

1- Placez 4 bols allant au four à l’envers sur une plaque de cuisson. Enrobez-les d’huile.

2- Placez chaque pâte à pizza par-dessus et coupez l’excédent de pâte.

3- Faites préchauffer votre four à 180°C et enfournez pour 20 minutes.

4- Démoulez, placez les bols de pizza à l’endroit sur la plaque et remettez au four 10 minutes.

5- Laissez complètement refroidir.

6- Répartissez dans les bowls de pizza la roquette, les tomates cerises coupées en deux, les magrets de canard, l’oignon finement émincé et le fromage coupé en morceaux.

7- Assaisonnez d’un peu de sel, de poivre. Arrosez d’un filet d’huile d’olive et d’un trait de jus de citron. Terminez en ajoutant un peu de basilic.

Partager

Tarte crumble framboises et myrtilles

Tarte crumble framboises et myrtilles

0

J’adore la tarte crumble. Ça croustille au-dessus, ça croustille en-dessous. Et au milieu, c’est plein de fruits. Une recette idéale en cette période de l’année avec les différents fruits rouges et baies noires à notre disposition. Essayez aussi cette recette avec des abricots. 👌

Pour 4 personnes :

  • 1 pâte sablée
  • 400 g de framboise
  • 200 g de myrtilles
  • 2 cuillères à soupe de sucre cassonade
  • 2 cuillères à soupe d’amande en poudre
  • 30 g de farine
  • 30 g de beurre
  • 30 g de sucre en poudre
  • 30 g d’amandes concassées
  • 1 jaune d’oeuf

1- Sablez entre vos mains la farine, le beurre, le sucre en poudre et les amandes concassées.

2- Placez au frais.

3- Foncez un moule à tarte de 20 cm de diamètre avec la pâte sablée. Conservez les chutes.

4- Placez une feuille de papier sulfurisé et ajoutez des poids de cuisson (ou des légumes secs).

5- Faites préchauffer votre four à 180°C enfournez pour 15 minutes. Retirez les poids et poursuivez la cuisson 10 minutes.

6- Répartissez la poudre d’amande puis ajoutez les fruits et saupoudrez de sucre cassonade.

7- Ajoutez le crumble émietté.

8- Si vous souhaitez réaliser la même décoration que sur mes photos, étalez les chutes de pâte sablée et découpez une longue bande de 1 cm de large. Placez-la tout autour de la tarte, à plat sur le rebord du moule.

9- Dorez avec un jaune d’œuf.

10- Faites préchauffer votre four à 180°C et enfournez pour 15 minutes.

Partager

Sherbet à l’abricot et au miel

Sherbet à l’abricot et au miel

2

sherbet

Connaissez-vous le terme de « sherbet » ? Il s’agit d’un sorbet dont on a remplacé l’eau par du lait. Le résultat est ainsi plus onctueux qu’un sorbet, plus gourmand aussi, mais moins calorique qu’une crème glacée. Un bon compromis finalement !

On peut le faire avec n’importe quel fruit. Pour cette première, j’avais envie de mêler l’abricot au miel.

Si vous tombez sur des abricots qui manquent un peu de sucre, revoyez à la hausse les quantités de sucre et miel.

sherbet

Pour un bac de glace :

  • 500 g d’abricots bien mûrs
  • 20 cl de lait
  • 40 g de sucre en poudre
  • 40 g de miel

1- Coupez les abricots en morceaux.

2- Faites chauffer le miel et le sucre dans une poêle et ajoutez les abricots. Faites cuire pendant 15 minutes, le temps que les abricots deviennent tendres.

3- Mixez le tout avec le lait. Faites refroidir complètement.

4- Faites prendre en sorbetière. Votre sherbet à l’abricot est prêt ! Dégustez aussitôt ou placez au congélateur.

sherbet

Partager

Tarte aux mûres

Tarte aux mûres

1

C’est enfin la saison des mûres et je voulais depuis un moment préparer une recette de tarte graphique qui change des tartes aux fruits. Cette recette pourrait être proposée comme dessert festif.

Cette tarte n’est pas spécialement compliquée mais nécessite un peu de temps de préparation. La pâte sablée (je vous la propose maison car c’est bien meilleure) est cuite à part de la mousse de fruits.

Pour ce qui est de la mousse, vous pouvez la préparer avec les fruits que vous aimez. Aussi, si vous n’aimez pas trop la mûre, vous pouvez réaliser la même mousse avec de la framboise, de la myrtille ou de l’abricot…

Ce qui fait tout l’intérêt visuel de cette recette, c’est sa décoration en forme de demi-lune avec le fruit qui compose la mousse et des éléments supplémentaires (ici des éclats de meringues, des sablés avec les chutes, des perles de sucre).

Pour 6 personnes :

La pâte sablée :

  • 250 g de farine
  • 125 g de beurre
  • 50 g de sucre glace
  • 1 jaune d’oeuf
  • 3 cl d’eau

La mousse de mûre :

  • 200 g mûres
  • 75 g de sucre en poudre
  • 4 g de feuilles de gélatine
  • 25 cl de crème liquide entière bien froide

La décoration :

  • 100 g de mûres
  • Des éclats de meringues
  • Petits sablés réalisés dans les chutes de la pâte
  • Du sucre décoratif

La pâte sablée :

1- Sablez la farine et le beurre ensemble, soit entre vos mains, soit au robot pâtissier avec la feuille.

2- Ajoutez le sucre glace puis ajoutez le jaune d’oeuf et l’eau. Mélangez jusqu’à ce que la pâte commence à s’amalgamer. Ne la travaillez pas trop pour ne pas la rendre élastique. Formez une boule et enveloppez-la d’un film alimentaire.

3- Placez au réfrigérateur 30 minutes.

4- Étalez la pâte et foncez un moule à tarte de 24 cm préalablement beurré. Placez de nouveau au frais pour 1 heure.

5- Placez une feuille de papier sulfurisé et recouvrez de poids de cuisson ou de légumes secs.

6- Faites préchauffer votre four à 180°C et enfournez pour 15 minutes puis retirez les poids et poursuivez la cuisson 10 minutes.

7- Laissez refroidir.

La mousse de mûre

1- Versez 200 g de mûres avec le sucre dans une casserole et mettez à cuire 5 minutes.

2- Laissez tiédir et mixez en coulis.

3- Filtrez la préparation et remettez-la dans la casserole.

4- Faites tremper la gélatine dans un bol d’eau froide pour la faire ramollir.

5- Montez la crème liquide en crème fouettée bien ferme. (Si vous avez des difficultés à réaliser une crème montée, consultez cet article sur ce sujet).

6- Faites chauffer le coulis sur feu doux et ajoutez-y la gélatine essorée. Mélangez pour la faire fondre.

7- Hors du feu, versez une cuillère de crème fouettée puis versez petit à petit le contenu de la casserole dans la crème fouettée en mélangeant à la spatule délicatement.

6- Versez sur le fond de tarte et placez au réfrigérateur pour 1 heure.

La décoration

1- Décorez la tarte du reste de mûres, ajoutez des éclats de meringues, des petits sablés ou toute autre décoration qui vous inspire. 🙂

Partager

Meringues suisses au café

Meringues suisses au café

0

Les meringues font leur grand retour ! (J’espère pour votre plus grand bonheur. 😊). Comme j’ai déjà proposé toutes les recettes de base de meringues (cf liens ci-dessous), je voulais apporter une petite nouveauté.

J’ai donc préparé des meringues suisses parfumées au café. Il suffit pour cela d’ajouter au sucre du café soluble qui vient donner une jolie couleur caramel (et un bon goût de café).

Je vous donne les liens vers mes articles sur les meringues :

👉 Comment réussir la meringue française

👉 Comment réussir la meringue suisse

👉 Comment réussir la meringue italienne

👉 La Foire Aux Questions sur les meringues

Pour 20 meringues (environ) :

  • 1 blanc d’oeuf calibre moyen (environ 32 g)
  • le double du poids des blancs en sucre en poudre (64 g)
  • 1 cuillère à café de café soluble

1- Versez dans un saladier, le blanc avec le sucre et le café soluble.

2- Faites chauffer une casserole d’eau et déposez le saladier par-dessus pour faire une cuisson au bain-marie. Commencez à fouetter au batteur électrique jusqu’à ce que la préparation soit tiède et qu’elle prenne du volume. La consistance de la meringue à ce stade est brillante.

3- Retirez le saladier du feu et poursuivez le fouettage jusqu’à refroidissement de la préparation.

4- Déposez une feuille sulfurisée sur une plaque allant au four. Versez la meringue dans une poche à douille (cannelée ou non, comme vous voulez) et formez des dômes plus ou moins gros.

5- Faites préchauffer votre four à 120°C et enfournez pour 1h30, voir 2 h. Les meringues doivent se décoller facilement de la feuille.

6- Laissez refroidir complètement dans le four avec la porte entre-ouverte.

Partager

Focaccia sans gluten

Focaccia sans gluten

0

Cette focaccia sans gluten est une pure merveille ! La recette est facile mais nécessite un certain nombre d’ingrédients. Cependant, si vous cuisinez sans gluten au quotidien, vous devriez avoir ce qu’il faut sous la main.

Ne faites pas l’impasse sur l’étape 2 de la recette. Il est important d’activer la levure de boulanger dans une eau à 40°C. Ça va aider à faire pousser la pâte et à obtenir une focaccia aérée.

J’ai accompagné cette focacia d’une salade façon niçoise, riche en huile d’olive pour pouvoir imbiber le pain. Le bonheur ! 🤤

Psssst : pour celles et ceux qui peuvent consommer le gluten, voici une liste des recettes présentes sur le blog :

👉 Focaccia au romarin et à la fleur de sel

👉 Focaccia à la mozzarella et au poivron

👉 Focaccia aux olives et au basilic

👉 Focaccia aux tomates confites et au parmesan

Pour 4 personnes :

  • 150 g de farine de riz
  • 100 g de farine de sorgho
  • 50 g de fécule de pomme de terre
  • 1 cuillère à soupe de gomme de guar
  • 1 sachet de levure de boulangerie sans gluten
  • 1 sachet de levure chimique sans gluten
  • 37 cl d’eau à 40°C
  • 1 cuillère à soupe de miel
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 1 cuillère à café de sel

Pour le topping :

  • 4 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • Du romarin frais haché
  • Fleur de sel
  • Poivre concassé

1- Mélangez la farine de riz à la farine de sorgho, la fécule de pomme de terre, la gomme de guar, le sel et la levure chimique.

2- Mélangez l’eau chauffée à 40°C avec le miel, l’huile et la levure de boulanger. Laissez reposer 10 minutes, le temps que la levure forme une mousse.

3- Ajoutez ce mélange aux farines et mélangez jusqu’à obtenir une pâte homogène. La pâte formée est liquide, ce n’est pas comme une pâte à pain.

4- Placez un torchon sur le saladier et laissez pousser 1 à 2 heures.

5- Préparez une plaque en y plaçant une feuille de papier sulfurisé. Ajoutez 2 cuillères à soupe d’huile et versez la pâte par-dessus.

6- Étalez la pâte avec le dos d’une cuillère.

7- Réalisez des trous dans la pâte avec un doigt humidifié.

8- Arrosez de 2 cuillères à soupe d’huile d’olive, de sel, de poivre et de romarin.

9- Faites préchauffer votre four à 200°C enfournez pour 35-40 minutes. Laissez refroidir 15 minutes avant de découper.

Partager

Sunday cerises

Sunday cerises

0

Il me tardait de pouvoir publier cette recette de sunday à la cerise que j’avais réalisée l’année dernière (mais j’ai pris trop de temps pour retoucher les photos et préparer l’article. La saison des cerises était terminée).

C’est une petite merveille, d’une douceur et d’une onctuosité… Et le bonne nouvelle, c’est que vous n’avez pas besoin de sorbetière pour la faire !

Et l’autre bonne nouvelle, c’est que la recette est adaptable aux fruits de saison de votre choix.

Pour 4 personnes :

  • 250 g de cerises dénoyautées
  • 2 yaourts nature
  • 40 cl de lait concentré sucré
  • 25 cl de crème fleurette entière bien froide

1- Mixez les cerises avec les yaourts.

2- Versez dans un saladier et ajoutez le lait concentré. Mélangez au fouet.

3- Fouettez la crème fleurette en crème montée bien ferme.

4- Versez en trois fois le mélange précédent dans la crème montée et mélangez au fouet.

5- Versez dans un grand bac et placez au congélateur 4 heures.

6- Au moment de la dégustation, sortez le crème glacée 5 minutes à température ambiante.

Partager

Pancakes moelleux aux myrtilles

Pancakes moelleux aux myrtilles

1

Lorsque je vois toutes les recettes de pancakes qu’il y a sur le blog, je crois qu’on peut dire que j’aime ça ! Et j’espère vous aussi du coup. 😋 D’ailleurs, il faut absolument que je teste les fluffy pancakes, mais ça sera pour plus tard. Je les partagerai ici si c’est réussi.

En attendant, j’ai eu envie d’ajouter des myrtilles et des flocons d’avoines à ma pâte pour des pancakes d’été, parfaits pour le petit-déjeuner !

Pour 4 personnes :

  • 2 œufs
  • 200 g de fromage blanc
  • 90 g de farine
  • 30 g de sucre en poudre
  • ½ sachet de levure chimique
  • 2 barquettes de myrtilles
  • 20 g de flocons d’avoine

1- Mélangez le fromage blanc avec le sucre, les flocons d’avoine et les jaunes d’œufs.

2- Ajoutez la farine, la levure. Mélangez afin d’obtenir une préparation homogène.

3- Montez les blancs en neige bien ferme au batteur électrique et ajoutez-les à la préparation précédente à la spatule.

4- Faites chauffer une poêle avec un peu d’huile et réalisez un pancake en déposant deux cuillerées à soupe de préparation. Ajoutez quelques myrtilles dans la pâte.

5- Faites cuire sur feu doux quelques minutes et retournez le pancake. Laissez cuire 1 minute.

6- Recommencez jusqu’à épuisement de la pâte.

Partager

Taralli (biscuits secs italiens)

Taralli (biscuits secs italiens)

0

Les taralli sont des petits biscuits secs salés italiens au bon goût de fenouil. Si vous n’aimez pas le fenouil, libre à vous de vous approprier la recette en la parfumant avec des herbes sèches.

Comme tous les biscuits de ce type, ils sont meilleurs le jour-même. Mais la pâte peut être préparée la veille. Et s’il vous reste de ces biscuits, conservez-les dans une boîte hermétique.

Pour 12 tarallis :

  • 200 g de farine
  • 6 cl de vin blanc
  • 6 cl d’huile d’olive
  • 1 cuillère à café de sel fin
  • 1 cuillère à café de graines de fenouil

1- Versez dans un saladier la farine, le sel, l’huile, le vin blanc et les graines de fenouil.

2- Pétrissez jusqu’à obtenir une boule souple et homogène. (ré-ajustez la quantité de vin blanc si nécessaire pour obtenir la bonne consistance).

3- Couvrez le saladier et laissez reposer la pâte 30 minutes.

4- Découpez en 12 parts et roulez-les en fins rouleaux et croisez les extrémités.

5- Portez une casserole d’eau salée à ébullition et plongez les biscuits et laissez cuire jusqu’à ce qu’ils remontent à la surface.

6- Épongez-les puis placez les biscuits sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

7- Enfournez 30 minutes à 180°C.

Partager

Gâteau imbibé miel et citron

Gâteau imbibé miel et citron

0

C’est un gâteau qui cache bien son jeu. Ceux qui aiment le mélange du miel et du citron vont l’adorer (et si vous ne connaissez pas ce mariage, vous loupez quelque chose !) car c’est ce qui rend ce gâteau particulier : un sirop froid express (en fait du jus de citron mélangé à du miel) qui vient imbiber le gâteau à la fin de la cuisson.

Ce sirop lui donne à la fois un goût exquis (doux et légèrement acidulé) et une texture fondante.

Inspiré par la recette de Swissmilk.

Pour 6 personnes :

  • 180 g de farine
  • 150 g de beurre pommade
  • 4 oeufs
  • 120 g de sucre cassonade
  • 1 cuillère à café de levure chimique
  • 8 à 10 cl de jus de citron (environ 3 citrons)
  • 4 cuillères à soupe de miel

1- Fouettez le beurre pommade avec le sucre cassonade.

2- Ajoutez un à un les oeufs puis terminez avec la farine et la levure.

3- Beurrez un moule à manqué de 24 cm (diamètre max, ça peut être moins pour qu’il soit plus épais).

4- Versez la pâte.

5- Faites préchauffer votre four à 160°C chaleur tournante et enfournez pour 55 minutes.

6- Pendant ce temps, mélangez le jus de citron au miel.

7- Lorsque le gâteau est cuit (la lame d’un couteau soit ressortir sèche), enfoncez une pique à brochette ou la lame d’un couteau un peu partout sur le gâteau et versez le mélange citron/miel. Laissez bien imbiber avant de démouler.

Partager

Chicken bao buns

Chicken bao buns

0

Je ressors la carte des bao buns avec une garniture plus exotique cette fois-ci mais vraiment pas compliquée à réaliser.

Les filets de poulet sont enrobés d’une sauce aux piments doux Thaï. On la trouve en GMS dans le rayon Cuisine du Monde (sous la marque Ayam. Mais il y en a peut-être d’autres équivalentes).

Pour le reste, il vous faut du concombre, de la coriandre et des graines de sésame. Rien qu’avec ça, on s’évade et on se régale !

Pour 4 personnes :

  • 12 bao buns
  • Sauce aux piments doux Thaï (marque Ayam – cuisine du monde)
  • 2 filets de poulet
  • 1/2 concombre
  • Un peu de coriandre
  • Un peu de graines de sésame
  • Sel

1- Faites cuire les filets de poulet dans une poêle avec un peu de matière grasse. Salez.

2- Coupez la viande en tranches. Ajoutez 1 cuillère à soupe de sauce piment et mélangez. Laissez refroidir.

3- Coupez le demi concombre en fines rondelles.

4- Hachez un peu de coriandre (c’est vraiment selon vos goûts).

5- Garnissez les bao buns avec de la viande, des rondelles de concombre, de la coriandre et un peu de graines de sésame.

6- Servez la sauce au piment à côté pour ceux qui voudrait en ajouter.

Partager

Pizza de quinoa aux légumes du sud et filets de lapin

Pizza de quinoa aux légumes du sud et filets de lapin

0

Les termes de « pizza de quinoa » doivent vous intriguer. Et vous avez raison, parce qu’il ne s’agit pas d’une recette de pizza ordinaire. Sa pâte n’est pas faite à base de farine, d’eau et de levure. C’est une recette pour les intolérants au gluten à base de graines de quinoa. Je vous laisse découvrir sa préparation dans la recette, mais je peux quand même vous dire que c’est délicieux. Ca sent bon quand ça sort du four !

Quant à la garniture, j’ai été généreuse : des légumes du sud grillés, de la mozzarella de bufflonne et des filets de lapin cuits également au gril. Le lapin, c’est une viande qui change. Les filets sont faciles à préparer et permettent de changer un peu du poulet ! Alors pourquoi pas dans une pizza ?

Pour plus de recettes à base de lapin, vous pouvez suivre les pages de LeLapinFaitesVousRemarquer sur Facebook et Instagram.

Pour 2 personnes :

La base quinoa :

  • 200 g de quinoa
  • 10 cl d’eau
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • Sel, poivre (ou piment d’espelette)
  • 1 gousse d’ail

La garniture :

  • 4 filets de lapin*
  • 3/4 d’un poivron rouge
  • 1 courgette
  • 1/2 aubergine
  • 1 boule de mozzarella de bufflonne
  • 20 cl de coulis de tomate
  • Un peu de thym ou de marjolaine
  • Sel, poivre

La base quinoa :

1- 12 heures (minimum) à l’avance : lavez le quinoa sous l’eau froide et versez-le dans un saladier. Recouvrez d’eau. Laissez ainsi à température ambiante.

2- À la fin de ce temps, égouttez le quinoa et versez dans un blender ou la cuve d’un robot. Ajoutez les 10 cl d’eau, l’huile, du sel, du poivre et la gousse d’ail dégermée. Mixez jusqu’à obtenir une pâte épaisse, type pâte à pancakes.

3- Placez une feuille de papier sulfurisé sur une plaque de cuisson.

4- Versez la pâte et étalez-la.

5- Faites préchauffer votre four à 230°C, chaleur tournante.

6- Enfournez pour 15 minutes. À la fin de ce temps, je vous conseille de retourner la pâte sur un plan de travail et de décoller le papier sulfurisé. Vous pouvez continuer la cuisson à l’envers si vous trouvez la pâte un peu trop souple. Sinon, remettez-la à l’endroit sur sa feuille.

La garniture :

1- Lavez les légumes. Coupez la demi-aubergine en rondelles, la courgette en tranche dans la longueur et le poivron en 8 (retirez bien sûr les membranes et les graines).

2- Faites chauffer un gril en fonte sur le feu (vous pouvez prendre un gril électrique) et huilez-le. Faites griller les légumes bien à plat. Réalisez les cuissons en plusieurs fois. Salez les légumes.

3- Faites de même avec les filets de lapin. Faites-les cuire sur le gril. Salez, poivrez. En fin de cuisson, coupez chaque filet en deux dans la longueur.

4- Etalez le coulis de tomate sur la pâte à pizza.

5- Répartissez les légumes et les files de lapin.

6- Ajoutez la mozzarella en morceaux et ajoutez un peu d’herbes.

7- Enfournez pour à 200°C, à peine 10 minutes. Le temps de faire fondre le fromage.

#LeLapinFaitesVousRemarquer #EnjoyitsfromEurope

* Cet article a été réalisé en collaboration avec CLIPP, le Comité Interprofessionnel du Lapin.

Partager

Pâte feuilletée au chocolat

Pâte feuilletée au chocolat

0

Cette recette de pâte feuilletée au chocolat, ça fait trèèèès longtemps que je voulais la faire. Mais quand je dis « trèèèèès longtemps », ça se compte en années !

Si vous savez déjà faire une pâte feuilletée classique, le principe est le même. Seule différence : on mélange le beurre à du cacao. Et oui, ce n’est pas la détrempe qui est colorée mais bien le beurre ! Au fur et à mesure des tours, le chocolat se mêle à la détrempe pour obtenir une pâte entièrement cacaotée.

Si vous n’avez encore jamais la pâte feuilletée, je peux vous orienter dans un premier temps vers cet article qui vous apportera quelques conseils supplémentaires.

On en fait tout un monde de la pâte feuilletée, mais vraiment, croyez-moi, c’est simple et ça ne demande pas beaucoup de temps au final. Ce qui est long, ce sont les attentes.

Pour environ 700g de pâte feuilletée (soit 2 à 3 tartes) :

  • 250 g de beurre
  • 40 g de cacao en poudre non sucré

La détrempe

  • 250 g de farine T45 ou T55
  • 12,5 cl d’eau
  • 50 g de beurre pommade
  • 7 g de sel (une cuillère à café légèrement bombée)

Préparation du beurre

1- Malaxez les 250 g de beurre avec le cacao jusqu’à obtenir une crème boen homogène. Vous pouvez vous servir de la feuille d’un robot pâtissier pour gagner du temps.

2- Versez le beurre cacaoté entre deux feuilles de papier sulfurisé et formez un carré de 15 x 15 cm à l’aide d’un rouleau à pâtisserie.

3- Placez au réfrigérateur 2 heures.

Préparation de la détrempe

1- Versez dans le bol de votre robot (avec la feuille) ou dans un saladier (avec vos mains), la farine, le sel et les 50 g de beurre coupé en morceaux.

2- Versez l’eau au fur et à mesure et pétrissez jusqu’à former une boule. Ne travaillez pas trop la pâte.

3- Faites une entaille en croix pour rompre l’élasticité de la pâte.

4- Réservez-la au réfrigérateur en ayant pris soin de mettre un papier film pendant 2 heures.

La détrempe et le beurre doivent être à la même température. Attendez 2 heures minimum avant de commencer le pliage.

Le pliage

1- Farinez la détrempe et étalez-la de façon à obtenir un carré de 30 x 30 cm.

2- Déposez le beurre en diagonal, la pointe vers le haut.

3- Rabattez les 4 côtés de la détrempe sur le beurre. Il doit être complètement recouvert.

4- Placez le carré obtenu en face de vous sur votre plan de travail fariné.

Premier tour et deuxième tour
1- Étalez ce carré de haut en bas pour obtenir un rectangle.

2- Rabattez d’abord le bas au deux tiers de la pâte et rabattez le dernier tiers par dessus :

3- Faites un tour de 90° (1/4 de tour). Attention la pliure doit tout le long des pliages être du même côté. Vous avez obtenu le premier tour.

4- Réalisez maintenant le deuxième tour en recommençant de la même manière que le premier tour. La pâte placée devant vous, la pliure du bon côté, étalez-la de haut en bas en un grand rectangle. Puis rabattez d’abord le bas au deux tiers de la pâte et rabattez le dernier tiers par dessus.

5- Marquez avec une phalange la pâte pour garder en mémoire le nombre de tours réalisés. Attention, n’enfoncez pas vos ongles ou vous percerez la pâte.

8- Enveloppez la pâte dans un film alimentaire et laissez-la reposer pendant 2 heures au réfrigérateur.

9- Recommencez les étapes 1 à 8 pour obtenir le 3ème et 4ème tour.

10- Recommencez les étapes 1 à 8 pour obtenir le 5ème et 6ème tour.

Votre pâte est prête à être utilisée !

Partager

Coquelines maison

Coquelines maison

15

Il y a quelques semaines, j’ai proposé sur Instagram une semaine spéciale enfants avec une sélection de biscuits présents sur le blog que les enfants adorent. J’ai demandé quel était le biscuit de votre enfance et j’ai ainsi répondu à mon tour que les coquelines faisaient parties de mes souvenirs d’enfance. Ces petits gâteaux moelleux, toujours écrasés sous le poids des cahiers dans mon cartable étaient mon en-cas du matin. Et je me suis rendue compte que je n’étais pas la seule !

Les coquelines ne sont autres que des madeleines fourrées à la confiture ou à la pâte à tartiner. La forme spécifique de coquillage est difficile à reproduire, je vous conseille simplement de prendre votre moule à madeleines. La seule différence, c’est que j’ai fait attention à ne pas avoir de bosses en enfournant directement la pâte, sans passage préalable au réfrigérateur (vous savez, c’est le choc thermique qui permet la jolie bosse). Les coquelines maisons sont plus généreuses que celles du commerce mais j’ai envie de dire « Tant mieux ! »

Pour 12 coquelines :

  • 1 oeuf
  • 60 g de beurre fondu
  • 70 g de sucre en poudre
  • 1/4 de cuillère à café de levure chimique
  • 80 g de farine
  • De la confiture de votre choix ou pâte à tartiner

1- Fouettez au batteur électrique l’oeuf avec le sucre jusqu’à ce que le mélange soit blanc et mousseux.

2- Incorporez à la main le beurre, puis la farine avec la levure chimique. Mélangez bien.

3- Beurrez les cavités d’un moule à madeleine. Versez une petite cuillère à café de pâte à madeleine. Réalisez une cavité avec le creux d’une cuillère et garnissez d’un peu de confiture. Recouvrez d’un peu de pâte.

4- Faites préchauffer votre four à 220°C et enfournez pour 12 à 15 minutes.

5- Laissez refroidir avant de démouler.

Partager

Les légumes secs : les connaitre, les utiliser

legumes-secs

Le sujet des légumes secs me semblait vraiment intéressant à aborder sur le blog. Il y a beaucoup de choses à en dire. On les connait sans les connaitre, finalement. Pour chaque légume sec, je vais vous proposer une petite présentation, vous informer sur les apports nutritionnels, vous indiquer comment les préparer, et vous donner quelques idées de recettes.

Les lentilles

lentilles copie

Présentation

La lentille est l’un des premiers légumes secs à avoir été cultivés. On retrouve sa trace à la fin du paléolithique, il y a 10000 ans. Elle serait originaire du Proche Orient. Elle était particulièrement appréciée des égyptiens durant l’Antiquité. C’est d’ailleurs durant cette période que la lentille s’est répandue en Inde et en Europe.

Il existe plusieurs variétés de lentilles classifiées selon sa couleur :

  • Les lentilles vertes : on distingue les lentilles vertes du Puy (AOC + AOP) et les lentilles vertes du Berry (IGP + Labvel Rouge).
  • Les lentilles blondes : des lentilles très répandues cultivées en Turquie, aux Etats-Unis, au Canada, au Chili et en Argentine.
  • Les lentilles corail : des lentilles qui viennent du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord.
  • Les lentilles noires Beluga : des lentilles qui viennent du Canada.
  • Les lentilles roses : très rares qui viennent de Champagne.

Saviez-vous que chaque gousse de la plante contient seulement 2 lentilles ?

Ses apports

Les lentilles ont une faible teneur en matière grasse et en sucre. Elles sont sans graisses saturées et contiennent des glucides complexes qui permettent de diffuser l’énergie dans le corps en continue.

Les lentilles sont riches en fibres et en protéines. Elles sont une source de fer et contiennent du sélénium (prévient du cancer et des risques cardio-vasculaires).

Elles sont également sans gluten et peuvent donc être consommées par les intolérants.

Comment les préparer ?

Les lentilles ont l’avantage de ne nécessité de temps de trempage. On peut donc les cuire directement. Comptez 3 volumes d’eau pour un volume de lentilles vertes et blondes. Les lentilles corail nécessitent un peu moins d’eau : 1,5 volume.

Le temps de cuisson varie selon la variété. Les lentilles corail cuisent rapidement : 9 minutes. Il faut comptez entre 25 et 35 minutes pour la cuisson des lentilles vertes ou blondes.

Démarrez la cuisson à froid.

Idées de recettes

La lentille se cuisine en purée, en soupe, en galette, en poêlée, en salade. On peut vraiment s’amuser avec ce légume sec !

Voici quelques idées de recettes. Si vous voulez découvrir toutes les recettes de lentilles du blog, cliquez-ici.

Les pois cassés

pois-casses copie

Présentation

Les pois cassés ont été découverts il y a 10000 ans en Asie Centrale. On retrouve aussi sa trace au Proche-Orient, dans le bassin méditerranéen et en Ethiopie. Sa culture s’est répandue après la colonisation jusqu’en Chine et l’Amérique.

On connait principalement le pois secs verts ou jaunes mais il existe deux autres variétés : les pois Angola et les pois du Val, originaires d’Afrique.

Saviez-vous que le pois cassé n’est autre qu’un petit pois que l’on a récolté plus tardivement lorsqu’il est devenu sec ?

Ses apports

Les pois cassés ont une faible teneur en matière grasse et en sucre. Ils sont sans graisses saturées et contiennent des glucides complexes qui permettent de diffuser l’énergie dans le corps en continue.

Les pois cassés n’ont pas autant d’intérêts nutritionnels que les autres légumes secs. Ils sont tout de même riches en fibres, en sels minéraux et en protéines.

Ils sont également sans gluten et peuvent donc être consommés par les intolérants.

Comment les préparer ?

Tout comme les lentilles, les pois cassés ne nécessitent pas non plus de trempage. Comptez 2 volumes d’eau pour 1 volume de pois cassés.

Le temps de cuisson est d’environ 35 minutes.

Démarrez la cuisson à froid.

Idées de recettes

Le pois cassé se cuisine surtout en purée ou en soupe. Il fait aussi un très bon accompagnement pour le jambon à l’os ou les côtes de veau ou de porc.

Les haricots secs

haricots-secs copie

Présentation

Le haricot nous vient du Pérou et du Mexique où il était cultivé il y a 7000 ans. Il s’est d’abord répandu à travers l’Amérique avant d’arriver en Europe grâce à Christophe Colomb et Jacques Cartier. On classifie les haricots en grains en 3 familles : les blancs, les rouges et les verts. Dans chaque famille, il y a différente variété.

  • Les haricots en grains rouges : Haricot rouge et Rognon de coq.
  • Les haricots en grains blancs : Coco blanc, Soissons, Mojette (IGP), Lingot du Nord (IGP), Coco de Paimpol (AOC + AOP), Haricot d’Espagne, Pea Bean (des petits cocos des Etats-Unis), Coco rose (surtout en Italie et dans le Sud-Est de la France), Michelet, Cornille.
  • Les haricots en grains verts : Flageolet vert (Label Rouge), Haricot de Lima et Haricot Mungo.

Ses apports

Les haricots secs ne contiennent pas de matière grasse et ont une faible teneur en sucre. Ils sont sans graisses saturées et contiennent des glucides complexes qui permettent de diffuser l’énergie dans le corps en continue.

Les haricots sont riches en fibres et en protéines. Ils sont également sources de fer et de sels minéraux et notamment de magnésium.

Ils sont  sans gluten et peuvent donc être consommés par les intolérants.

Comment les préparer ?

Les haricots secs nécessitent 12 h de trempage dans un saladier d’eau froide. Le trempage sert à améliorer la digestibilité des légumes, à augmenter la teneur en vitamines et à mieux absorber leurs nutriments. Jetez l’eau de trempage, ne l’utilisez pas pour la cuisson.

Comptez 2 volumes d’eau pour 1 volume de haricots et comptez 1h30 de cuisson.

Démarrez la cuisson à froid.

Idées de recettes

Les haricots se cuisinent de nombreuses façons et sont surtout cuisinés comme accompagnement. On peut aussi les incorporer dans une soupe ou en faire une purée. Voici quelques idées de recettes.

Les fèves

feves copie

Présentation

La fève est originaire du Moyen-Orient (en Mésopotamie pour être précis). C’est un des légumes les plus anciennement cultivés. On le retrouve surtout dans les zones tempérées de l’hémisphère Nord. En Europe, elle arrive durant le Moyen Age mais on la consomme essentiellement dans le pourtour méditerranéen.

La fève a longtemps été utilisée pour nourrir les animaux, mais certaines variétés sont cultivées pour l’alimentation humaine.

Saviez-vous que la fève était utilisée dans le cassoulet avant même le haricot ?

Ses apports

Les fèves ont une faible teneur en sucre et contiennent des glucides complexes (mais moins que les autres légumes secs) qui permettent de diffuser l’énergie dans le corps en continue.

Les fèves sont riches en fibres et en protéines. Elles sont aussi source de carotènes, vitamine C et vitamine E.

Sans gluten, elles peuvent être consommées par les intolérants.

Comment les préparer ?

Les fèves nécessitent 12 h de trempage dans un saladier d’eau froide. Le trempage sert à améliorer la digestibilité des légumes, à augmenter la teneur en vitamines et à mieux absorber leurs nutriments. Jetez l’eau de trempage, ne l’utilisez pas pour la cuisson.

Comptez 2 volumes d’eau pour 1 volume de fèves et comptez 2 h de cuisson. Avant de les consommer, il faudra retirer la peau qui entoure la fève.

Le temps de cuisson peut être largement réduit (30 minutes au lieu de 2 heures) si on retire la peau de la fève avant cuisson.

Démarrez la cuisson à froid.

Idées de recettes

La fève se prépare essentiellement en purée. Mais elle fait aussi un très bon accompagnement et peut être incorporée dans une soupe. Elle fait aussi une très bonne base pour une tartinade dont voici une recette :

  • Purée de fèves sèches façon houmous.

Les pois chiches

pois-chiche copie

Présentation

Le pois chiche, cultivé il y a 7000 ans, est originaire du Proche-Orient, en Turquie. L’Inde et l’Asie l’ont vite adopté et a su séduire peu à peu certaines régions d’Afrique, d’Europe et d’Australie.

Saviez-vous que le pois chiche était un voisin du petit pois ?

Ses apports

Les pois chiches ont une faible teneur en en sucre et contiennent des glucides complexes qui permettent de diffuser l’énergie dans le corps en continue.

Les pois chiches sont les légumes secs les plus intéressants puisqu’ils sont riches en fibres, en protéines en sels minéraux. Ils sont une source de magnésium, de vitamines B6 et de sélénium (prévient du cancer et des risques cardio-vasculaires). Ils contiennent également un peu de carotène et de vitamine E.

Ils sont également sans gluten et peuvent donc être consommés par les intolérants.

Comment les préparer ?

Les pois chiches se préparent comme les fèves : 12 h de trempage / dans 2 volumes d’eau pour 1 volume de pois chiches / 2 heures de cuisson / Petite peau à retirer avant consommation.

Le trempage sert à améliorer la digestibilité des légumes, à augmenter la teneur en vitamines et à mieux absorber leurs nutriments. Jetez l’eau de trempage, ne l’utilisez pas pour la cuisson.

Démarrez la cuisson à froid.

Idées de recettes

Le pois chiche entre dans de nombreux plats de la cuisine méditerranéenne. L’houmous et les falafels sont surement les deux recettes les plus connues. On utilise aussi les pois chiche dans les couscous. On peut l’utiliser en purée, en soupe, en salade, comme les lentilles.

Pour retrouver toutes les recettes du blog à base de pois chiche, cliquez-ici.

Quelques idées reçues

Les légumes secs font grossir.

Si vous avez bien lu mon article, vous vous êtes rendus compte que les légumes secs étaient en fait pauvres en matière grasse et en sucre. C’est la façon de les préparer et les ingrédients que vous allez associer qui vont augmenter l’apport calorique. Dans un cassoulet, ce n’est pas les haricots qui font grossir mais la viande ! :-)

Les légumes secs sont longs à préparer.

Evidemment, on ne prépare pas des pois chiches ou des haricots au dernier moment.

Avant de partir au travail le matin, pensez à faire tremper vos légumes. Il ne restera plus qu’à les cuire en rentrant le soir. Et si jamais vous n’avez pas le temps, faites-les cuire le week-end. Les légumes cuits se conservent très bien jusqu’à 3 jours au réfrigérateur.

Autre solution : les conserves. Ils nous font gagner un sacré gain de temps. Veillez à bien rincer les légumes secs de leur eau de trempage afin de bien les digérer.

Les légumes secs donnent mal au ventre.

Effectivement, les légumes secs donnent quelques désagréments à ce niveau-là. Mais il y a quelques secrets à connaître pour éviter cela.

  • Veillez à bien faire tremper vos légumes et à jeter l’eau de cuisson.
  • Réalisez une précuisson de quelques minutes, jetez l’eau et terminez la cuisson dans une nouvelle eau.
  • Ajoutez du bicarbonate de sodium. Cela va permettre de digérer plus facilement et de réduire le temps de cuisson (double astuce ;-)).

Sachez qu’en intégrant petit à petit à votre alimentation des légumes secs, votre corps les assimilera plus facilement et vous serez de moins en moins gênés.

❌