FreshRSS

🔒
❌ About FreshRSS
There are new available articles, click to refresh the page.
Before yesterdayBridge> ChefNini

Dahl de lentilles corail et patate douce

Dahl de lentilles corail et patate douce

8

Le mois de janvier est toujours un peu compliqué (pour vous aussi ?). Les fêtes qui se terminent, les décorations qu’il faut ranger, la fin des vacances… Ca me mine toujours le moral. Mais j’ai la recette infaillible aux petits coups de mou : ce dahl de patate douce et lentilles corail !

Je le fais souvent en ce moment, on se régale à chaque fois ! J’aime beaucoup la douceur de la patate douce avec le parfum de la coco et de la cannelle.

Pour 2 personnes :

  • 1 patate douce
  • 1 verre de lentilles corail (environ 15 cl)
  • 150 g de tomates pelées
  • 30 cl de lait de coco
  • 1 oignon
  • Un peu de persil
  • ½ cuillère à café de cannelle
  • Sel
  • Riz en accompagnement

1- Épluchez et émincez l’oignon.

2- Épluchez les patates douces et coupez-les en petits cubes.

3- Versez les lentilles corail dans une casserole d’eau salée et portez à frémissement. Faites précuire 5 minutes. Egouttez.

4- Faites chauffer une poêle avec un peu de matière grasse et faites revenir l’oignon 5 minutes.

5- Ajoutez les patates douces. Poursuivez la cuisson 5 minutes puis versez 10 cl d’eau, le lait de coco, la boîte de tomates pelées et la cannelle. Écrasez les tomates avec une fourchette. Salez, poivrez.

6- Portez à frémissement et laissez cuire 20 minutes.

7- Ajoutez les lentilles corail et poursuivez la cuisson 5 à 10 minutes. Terminez en ajoutant un peu de persil haché, si vous le souhaitez.

8- Accompagnez le dahl de riz et de naan.

Gnocchi aux épinards et tomates confites

Gnocchi aux épinards et tomates confites

8

Me voilà de retour après deux semaines de vacances qui ont fait beaucoup de bien. J’espère que vous en avez bien profité et que tout s’est bien passé pour vous. Je vous souhaite à tous une très belle année 2020 !

Après tous les excès de ces dernières semaines, j’ai trouvé approprié de vous proposer cette recette légère et pleine de saveurs avec des champignons de Paris, des pousses d’épinard, un peu d’échalote et des tomates confites. Les gnocchis peuvent être remplacés par des pâtes selon votre préférence.

Pour 2 personnes :

  • 300 g de gnocchis
  • 4 gros champignons de Paris
  • 3 pétales de tomates confites
  • 150 g de pousses d’épinard
  • 1 échalote
  • Du persil frais
  • Quelques pignons de pin
  • Sel, poivre

1- Épluchez les champignons et émincez-les.

2- Épluchez et émincez l’échalote.

3- Faites chauffer un peu de matière grasse dans une  poêle et faites revenir l’échalote. Ajoutez ensuite les champignons. Salez, poivrez. Laissez cuire 5 minutes.

4- Lorsque les champignons sont cuits, ajoutez les pousses d’épinard. Faites cuire sur feu doux, tranquillement.

5- Pendant ce temps, faites cuire les gnocchis dans une grande casserole d’eau salée, portée à ébullition.

6- Lorsque les gnocchis sont cuits (lorsqu’ils remontent à la surface), égouttez-les et ajoutez-les aux légumes. Terminez en ajoutant les pétales de tomates confites coupées en petits morceaux et les pignons de pin. Poivrez légèrement.

7- Servez et saupoudrez d’un peu de persil.

On y est !

On y est !

8

Les vacances sont enfin là (je l’espère pour vous aussi !) et je suis ravie ravie !

Je vous souhaite de belles fêtes de fin d’année et un joyeux Noël !

Virginie.

Roses feuilletées de pommes au chèvre

Roses feuilletées de pommes au chèvre

12

Aujourd’hui, je vous propose une recette originale mais très facile à préparer. J’ai déjà proposé des roses feuilletées mais pas en version sucrée-salée.

Vous pouvez choisir de les proposer à l’apéritif mais je vous conseille de les servir en dessert (et dans ce cas, ne proposez pas de plateau de fromage).

L’intérieur de chaque rose est garni de confiture de figues. Des éclats de fromage de chèvre sont ajoutés sur les roses, au moment du service.

Ce que j’aime en collaborant avec l’ANICAP* (fromagesdechevre.com), c’est de pouvoir découvrir des fromages de chèvre dont j’ignorais l’existence. Et je pense que ça sera aussi une découverte pour la plupart d’entre vous.

Connaissez-vous la Rigotte de Condrieu ? Il s’agit d’un petit fromage de chèvre issu du terroir du massif du Pilat, en Rhône-Alpes, qui bénéficie de l’Appellation d’Origine Protégée. L’AOP garantit au consommateur que toutes les étapes de production ont lieu dans l’aire géographique délimitée de l’appellation, de la production du lait jusqu’à l’affinage des fromages.

La Rigotte de Condrieu se présente sous la forme d’un petit palet cylindrique et offre une saveur subtile de noisettes. Elle se prête particulièrement bien au sucré-salé.

Pour 6 roses :

  • 1 pâte feuilletée
  • De la confiture de figues
  • 2 pommes royal Gala
  • 2 Rigottes de Condrieu

1- Lavez les pommes, retirez le trognon et coupez-la en 2.

2- Coupez chaque moitié en fines tranches avec un couteau bien aiguisé.

3- Portez à frémissement de l’eau dans une casserole et plongez les lamelles de pommes. La cuisson se fait très rapidement, 20 secondes, le temps que les tranches s’attendrissent.

4- Retirez-les de l’eau.

5- Coupez dans la pâte feuilletée 6 bandes de 3 cm de large.

6- Tartinez chaque bande de confiture de figues.

7- Placez les lamelles de pommes tout le long de chaque bande de pâte en les faisant se chevaucher et en les laissant dépasser de moitié (côté bombée vers l’extérieur).

8- Rabattez la pâte feuilletée sur les pommes puis roulez la pâte sur elle-même.

9- Déposez la rose dans la cavité d’un moule à muffins et recommencez avec les autres ingrédients.

10- Faites préchauffer votre four à 180°C et enfournez pour 20 minutes. Laissez tiédir sur une grille.

11- Au moment de servir, ajoutez sur chaque rose des éclats de Rigottes de Condrieu.

*Contenu rémunéré en partenariat avec l’Association Nationale Interprofessionnelle Caprine (ANICAP), www.fromagesdechevre.com

Saint-Honoré

Saint-Honoré

12

Peut-être avez-vous envie de proposer autre chose qu’une bûche pour les fêtes de fin d’année. Alors je vous propose un Saint-Honoré. Mais il ne s’agit pas là de la recette classique dans laquelle les choux sont garnis de crème pâtissière et le centre du gâteau de crème chiboust (ou chantilly lorsqu’on veut aller plus vite). J’ai préféré opter pour une seule et même crème : la crème madame. Il s’agit d’une crème pâtissière mélangée à une crème montée. C’est plus léger et moins écœurant.

Cette recette nécessite du temps et un peu d’organisation. Voici comment procéder.

Commencez par préparer les choux qui peuvent être réalisés à l’avance et congelés cuits et non garnis.

Il faudra ensuite : 

  • préparer la crème madame à la vanille,
  • réaliser la cuisson de la pâte feuilletée,
  • garnir les choux,
  • les plonger dans un caramel maison,
  • et faire le montage.

 

Je vous conseille de préparer le Saint-Honoré 12 h à l’avance, pas plus (la veille au soir pour le lendemain midi par exemple) : pour éviter à la pâte à chou et à la pâte feuilletée de ramollir et pour éviter au caramel de fondre complètement.

Pour 6 personnes :

La crème madame : 

  • 50 cl de lait entier
  • 3 gousses de vanille
  • 3 jaunes d’oeuf
  • 60 g de farine ou fécule de maïs
  • 80 g de sucre en poudre
  • 20 cl de crème liquide entière (30% MG) bien froide

La crème madame (retrouvez la recette en images ici.)

1- Faites chauffer le lait avec les graines des gousses et les gousses. Laissez infuser pendant 30 minutes à couvert hors du feu.

2- Fouettez les jaunes avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez la farine.

3- Retirez les gousses du lait.

4- Versez le lait bouillant sur le mélange précédent en fouettant puis remettez le tout dans la casserole et continuez de fouetter. Faites cuire sur feu doux : la crème doit devenir épaisse et un peu dense. Le fouet doit laisser une trace au fond de la casserole.

4- Faites refroidir au réfrigérateur avec un film plastique au contact de la crème pour éviter la formation d’une fine pellicule de peau.

5- Passez à la girafe ou au blender.

6- Versez votre crème dans un saladier ou le bol d’un robot à bras, et fouettez-la jusqu’à obtenir une crème fouettée bien ferme.

7- Ajoutez-la dans la crème pâtissière.

8- Mélangez délicatement de haut en bas avec une spatule.

9- Placez au réfrigérateur jusqu’à son utilisation.

La pâte feuilletée

1- Découpez dans la pâte un cercle de 22 cm de diamètre.

2- Déposez sur une plaque recouverte de papier sulfurisé puis remettez une feuille de papier sulfurisé et une nouvelle plaque pour faire un poids afin d’éviter à la pâte de trop se soulever.

3- Faites préchauffer votre four à 200°C et enfournez pour 15 minutes. Retirez ensuite la plaque du dessus et poursuivez la cuisson quelques minutes pour faire colorer.

Montage

1- Réalisez un trou sous chaque chou et garnissez-les de crème madame à l’aide d’une poche à douille.

2- Faites fondre le sucre en caramel sur feu doux.

3- Plongez chaque chou tête en bas dans le caramel et laissez durcir.

4- Placez du caramel sous chaque chou et déposez-les sur la pâte feuilletée en suivant son bord.

5- Avec le reste de caramel, faites tomber quelques gouttes sur une feuille de papier sulfurisé. Elles serviront à la décoration.

6- Avec le reste de crème, garnissez le centre de gâteau. Déposez les gouttes de caramel.

7- Placez au frais jusqu’au moment du service.

Bûche vegan speculoos et marrons glacés

Bûche vegan speculoos et marrons glacés

41

Résultat du concours : La gagnante est Selma ! Bravo, tu remportes le panier gourmand Soy. 🙂

La période des fêtes me semble la plus difficile lorsqu’il faut cuisiner en prenant en compte des intolérances, ou plus simplement des choix d’alimentations.

Les desserts en particulier ! Comment préparer une bûche sans crème, sans lactose, sans oeufs et même sans gluten ? Et que cela plaise à tous à la fois ? C’est une sacrée prise de tête !

J’espère avoir relevé ce défi avec cette recette de bûche. Défi que m’a lancé Soy*, le spécialiste français des alternatives bio et végétales, avec une production et fabrication dans le Sud-Ouest. Le soja est français et sans OGM. Et ça, j’approuve +++ !

Ma recette de bûche est simple (même si les explications semblent longues). Elle est composée de biscuit spéculoos, des biscuits naturellement vegan. Et si vous devez bannir le gluten, il existe des spéculoos sans gluten qui ressemblent exactement aux originaux.

Ma crème est composée de boisson au soja vanillé Soy, de soya cuisine, d’agar-agar et de purée de noix de cajou (qu’on trouve en magasin bio). J’y ai inclus des éclats de marrons glaçés.

Le résultat est tout doux, sucré, comme un petit bonbon. ^^

Il n’y pas vraiment de difficulté. La seule chose à laquelle il faudra faire attention, c’est de laisser légèrement épaissir la crème à température ambiante avant de la verser dans le moule. Pourquoi ? Parce que si la crème est trop liquide, les biscuits spéculoos et les marrons glaçons qu’on ajoute à mi-hauteur remontent à la surface.

À vous de vous lancer maintenant. 🙂

Et comme c’est bientôt Noël, vous trouverez juste en dessous un concours pour gagner un panier gourmand Soy !

Jeu concours

Avec Soy, nous avons décidé de vous offrir un panier gourmand de produits pour que vous puissiez à la fois préparer cette recette de bûche et réussir un apéritif vegan. Aussi, voici la liste des produits à gagner :

  • 1 boisson Bio Soy Vanille
  • 1 brique de Soya cuisine
  • 1 paquet de Pop Quinoa Paprika
  • 1 paquet de Soya Party Tomate, thym & Romarin
  • 1 paquet de Falafels
  • 1 paquet de Tofu aux herbes

Pour participer, rien de plus simple : commentez l’article pour valider votre participation. Je tirerai au sort le ou la gagnant(e) à la fin du concours. Le résultat sera annoncé sur cet article et je contacterai le ou la gagnant(e).

Le concours est ouvert à la France.

Il démarre donc maintenant et se termine dimanche 15 décembre 2019 à 23h59.

Bonne chance !

Pour 6 personnes :

  • 40 cl de Bio Soy Vanille
  • 100 g de Soya cuisine Soy
  • 2 g d’agar-agar
  • 80 g de sucre en poudre
  • 250 g de purée de noix de cajou
  • 12 spéculoos + 1 pour la déco
  • 6 marrons glacés + 1 pour la déco

1- Versez la boisson au soja avec le Soya cuisine dans une casserole. Ajoutez le sucre, la purée de cajou.

2- Portez à ébullition tout en mélangeant au fouet pour obtenir une préparation homogène.

3- Lorsque la préparation est chaude, versez l’agar-agar en pluie et faites cuire à ébullition pendant 3 minutes sans cesser de fouetter.

4- Retirez du feu et laissez tiédir 30 minutes à température ambiante. L’idée étant de faire épaissir légèrement la crème.

5- Chemisez un moule à bûche.

6- Lorsque la préparation commence à épaissir légèrement, versez la moitié dans le moule à bûche.

7- Coupez les marrons glacés en 4. Répartissez-en la moitié dans la crème puis placez tout le long des biscuits spéculoos.

8- Versez le reste de crème puis répartissez le reste de marrons glacés.

9- Terminez en ajoutant les biscuits spéculoos et placez au frais pendant 12h.

10- Lorsque la bûche est prise, je vous conseille de la placer 1 à 2 heures au congélateur pour pouvoir la démouler facilement. Laissez décongeler 2-3 heures au frais.

11- Pour la déco, j’ai écrasé le dernier biscuit spéculoos en poudre que j’ai réparti sur la bûche. J’ai déposé un marron glacé coupé en petits morceaux. J’ai aussi mis quelques sucres décoratifs et des bâtons de cannelle.

* Article rémunéré en collaboration avec mon partenaire Soy.

Pancakes à la butternut et aux épices

Pancakes à la butternut et aux épices

11

Je sais que certains attendaient cette recette de pancakes à la butternut puisqu’il s’agissait de la recette en battle avec les panna cotta cappuccino sur Instagram.

J’ai mis un peu de temps avant de pouvoir la publier, je suis navrée. Mais la voici enfin. Une recette assez rapide à préparer, on mixe tout et on cuit. Mais surtout on se régale !

Pour une douzaine de pancakes :

  • 120 g de butternut en cubes
  • 120 g de farine
  • 40 g de sucre en poudre
  • 1 oeuf
  • 1 cuillère à café de levure chimique
  • 1/2 cuillère à café de cannelle
  • 1 pincée de gingembre
  • 10 cl de lait

1- Faites cuire les cubes de butternut dans une casserole d’eau pendant 10-15 minutes.

2- Egouttez et versez dans un blender avec le reste des ingrédients de la recette. Mixez.

3- Faites chauffer une poêle avec un peu de matière grasse. Versez une belle cuillère à soupe de préparation. Faites cuire sur feu moyen jusqu’à ce que des petits bulles apparaissent puis retournez et laissez cuire quelques minutes.

4- Recommencez jusqu’à épuisement de la pâte. Réalisez plusieurs pancakes dans la même poêle, vous irez plus vite.

Vous pouvez faire cuire des mini cubes de butternut avec du sucre et du beurre jusqu’à caramélisation et servez avec ces pancakes.

Escalopes de foie gras au vinaigre de mangue

Escalopes de foie gras au vinaigre de mangue

4

On est tous preneurs de recettes à la fois simples, rapides et épatantes. Et aujourd’hui, je crois bien que j’ai ce qu’il vous faut pour les fêtes de fin d’année. C’est une entrée que je vous propose. Il s’agit d’escalopes de foie gras poêlées et déglacées au vinaigre de mangue et porto. Le résultat est gourmand : un mélange de sucré, de salé, d’acidité, de fruité pour des escalopes moelleuses au cœur et croustillantes sur les bords.

Le vinaigre de mangue me vient de la marque Clovis et je l’adore pour son parfum et sa texture onctueuse (comme un coulis). L’année dernière, je vous avais déjà parlé de ce vinaigre, le pulpé mangue, en vous présentant un dessert étonnant : un entremet mascarpone, fraises et vinaigre de mangue. Clovis sort cette année le même vinaigre mais en version bio ! C’est une nouvelle bonne raison pour le mettre à l’honneur sur le blog. 

Si ce produit vous intéresse, vous pourrez le trouver directement sur leur e-shop.

Pour 4 personnes : 

  • 8 petites escalopes de foie gras
  • 2 échalotes
  • 2 cl de vinaigre de mangue Bio Clovis*
  • 10 cl de porto blanc
  • 1 cuillère à café de miel
  • Fleur de sel et poivre concassé

1- Épluchez et émincez les échalotes.

2- Faites chauffer sur feu vif une poêle antiadhésive sans matière grasse.

3- Déposez les escalopes et faites saisir sur feu vif 30 secondes de chaque côté puis baissez le feu et laissez cuire 2-3 minutes de chaque côté. Réservez-les sur du papier absorbant.

4- Ajoutez dans la poêle les échalotes et faites-les fondre 5 minutes sur feu moyen.

5- Ajoutez le vinaigre, le porto et le miel. Portez à frémissements et laissez réduire quelques minutes, pour faire un peu épaissir la sauce.

6- Au moment du service, remettez les escalopes pour les faire réchauffer puis servez aussitôt. Assaisonnez de fleur de sel et de poivre concassé. Servez avec un mélange de salade et quelques toasts.

Petite astuce pour éviter que les escalopes refroidissent trop rapidement après le service : placez vos assiettes dans un four préchauffé à 80°C avant avant le service.

* Partenariat rémunéré pour Clovis.

Layer cake de Noël

Layer cake de Noël

21

Cette année, j’ai envie de vous proposer d’autres desserts qui changent de la bûche. Et je suis partie sur un layer cake de Noël.

Cette recette est très très simple, il ne faut pas que vous paniquiez. 😉 Je vous explique comment la réaliser.

J’ai repris ma recette de pain d’épices à la butternut dans laquelle j’ai ajouté des cubes d’écorces d’orange confite. Il faut réaliser deux gâteaux dans un moule de 15 cm de diamètre et 6 cm (au minimum) de haut. Le mieux étant d’en avoir deux pour aller plus vite mais si ce n’est pas le cas, faites-les cuire l’un après l’autre.

Habituellement, les layer cake sont plats au niveau du sommet. Mais j’ai voulu conserver le chapeau bien dodu de l’un de mes gâteaux afin de représenter une montagne enneigée. Libre à vous de le faire bien droit ou de le faire à ma façon.

Chaque gâteau est coupé en deux dans l’épaisseur et tartiné de confiture d’orange (avec de la confiture de figue, ça doit être aussi très sympa), et d’une chantilly à la crème mascarpone. Cette chantilly sert également au topping. Pour les côtés, encore une fois, vous pouvez laisser apparaître les gâteaux comme moi ou le recouvrir complètement (vous aurez assez de chantilly avec les quantités données).

Recette inspirée par le layer cake de sweetlycakes.

Pour 8 à 10 personnes :

Le pain d’épices

  • 500 g de miel de foret et sapin
  • 20 cl de lait chaud
  • 400 g de farine
  • 1 sachet de levure chimique
  • 80 g de sucre cassonade
  • 2 oeufs
  • 160 g de butternut râpée
  • 4 cuillères à soupe d’écorces d’orange confites
  • 4 cuillères à café de cannelle
  • 2 cuillères à café de 4 épices
  • 1 cuillère à café de gingembre

La garniture / le topping

  • 1 pot de confiture d’orange (ou figues)
  • 200 g de mascarpone
  • 200 g de crème fleurette entière bien froide
  • 40 g de sucre glace

Le pain d’épices

1- Faites chauffer le lait sur feu doux avec le miel pour délayer.

2- Ajoutez la farine, le sucre et la levure ensemble puis mélangez au fouet.

3- Incorporez les oeufs, la butternut râpée, les épices et les écorces d’orange. Mélangez à la spatule.

4- Beurrez deux moules à bord haut de 15 cm de diamètre et 6 cm de haut. Répartissez la pâte dans les deux moules et faites cuire pendant 50 minutes à 180°C, chaleur tournante. Vérifiez la cuisson avec un couteau : la lame doit ressortir sèche. Sinon poursuivez la cuisson (baissez éventuellement à 160°C si la croûte est suffisamment colorée).

5- Laissez tiédir avant de démouler et laissez complètement refroidir.

Ces gâteaux peuvent être préparés la veille pour le lendemain. Conservez-les dans du papier aluminium à température ambiante.

Le topping

1- Versez la crème mascarpone dans un saladier avec la crème fleurette. Commencez à fouetter, vitesse max, jusqu’à ce que la préparation commence à monter.

2- Versez à ce moment-là, en pluie, le sucre glace. Cessez de fouetter lorsque la crème est ferme.

3- Placez au frais en attendant le montage.

Cette crème chantilly au mascarpone peut être préparé 1 heure à l’avance. Mais pas plus longtemps avant d’être utilisée pour le montage.

Le montage

1- Retirez de l’un des deux gâteaux le chapeau pour obtenir un gâteau droit. Utilisez un couteau à pain.

2- Coupez les deux gâteaux en deux dans l’épaisseur, toujours avec le couteau à pain.

3- Placez la base d’un des gâteaux sur le plat de service.

4- Recouvrez d’une fine couche de confiture et d’une fine couche de chantilly mascarpone.

5- Placez par-dessus un autre cylindre de gâteau puis recommencez avec la confiture et la chantilly mascarpone.

6- Recommencez l’étape 5 une dernière fois puis refermez le gâteau avec le chapeau dodu.

7- Recouvrez le dessus du gâteau d’une bonne couche de chantilly mascarpone puis recouvrez également les côtés en laissant apparaître (ou non, c’est vraiment un choix personnel) les gâteaux.

8- Placez le gâteau frais pendant 1 heure avant de le servir.

Pour la décoration, laissez parler votre imagination : ici j’ai réalisé un biscuit en forme de renne que j’ai recouvert d’un simple glaçage (2 cuillères bombées de sucre glace + 1 cuillère à soupe d’eau). J’ai également saupoudré de meringues écrasées. Vous pouvez également réalisé une forêt de sapins en chocolat, noir ou blanc. Ou plus simplement décorer de sucres décoratifs ou de sucre pailleté doré.

Ce gâteau se conserve 24 h au réfrigérateur.

Tartines de patate douce au crottin de chavignol

Tartines de patate douce au crottin de chavignol

7

Pour changer du pain et équilibrer vos repas, vous pouvez utiliser les légumes comme base pour des tartines. En automne, la patate douce est vraiment top pour ça. J’ai donc rôti des rondelles de patate douce au four avant d’y déposer du crottin de chavignol AOP, un pesto de roquette maison et des noisettes concassées. Une recette parfaite pour le soir, accompagnée d’une petite salade !

J’ai fait le choix de laisser le fromage « cru », mais vous pourriez le faire cuire sur les rondelles de patate douce. C’est selon vos préférences !

Pour les mordus de chèvre comme moi, retrouvez d’autres recettes sur le site de mon partenaire l’ANICAP* : fromagesdechevre.com.

Pour 4 personnes :

  • 2 grosses patates douces
  • 2 crottins de Chavignol AOP
  • Une petite poignée de noisettes
  • 65 g de roquette
  • De l’huile d’olive
  • 2 cuillères à soupe de pignon de pin
  • Sel, poivre

1- Lavez les patates douces et coupez-les en tranches de 1 cm d’épaisseur.

2- Placez sur une plaque recouverte de papier de cuisson. Salez, poivrez et arrosez d’un filet d’huile d’olive.

3- Faites préchauffer votre four à 180°C et enfournez pour 15 minutes. Testez la cuisson en enfonçant la lame d’un couteau. Laissez tiédir.

4- Mixez ensemble dans la cuve d’un petit mixeur la roquette, les pignons de pin et versez l’huile d’olive au fur et à mesure jusqu’à obtenir un pesto homogène.

5- Coupez les crottins de chavignol en dés.

6- Concassez les noisettes.

7- Dressez sur chaque rondelle de patate douce des dés de fromage, des noisettes et arrosez de pesto. Servez sans attendre.

* Contenu rémunéré en partenariat avec l’Association Nationale Interprofessionnelle Caprine (ANICAP), www.fromagesdechevre.com

Mes Découvertes Culinaires #5

Mes Découvertes Culinaires #5

5

Ca faisait longtemps que je n’avais pas fait un article « Mes découvertes culinaires ». Et ce n’est pas peu dire puisque le dernier date de février 2018. Mais avec les fêtes qui arrivent, j’ai reçu des petits cadeaux que j’avais envie de partager avec vous ! C’est une sélection parfaite pour la période des fêtes si vous êtes à la recherche d’idées.

Les Terres Blanches

Les Terres Blanches est une marque créée par Sonia Fanger en 2018. C’est la première marque de fleurs de sel premium française. Pour sa première collection, Sonia a souhaité proposer un bel écrin, inspiré du cactus boule, dans une céramique made in Portugal.

De bons produits, un beau contenant, je ne pouvais que craquer !

La collection « 6 sens » se compose de 6 fleurs de sel : Noirmoutier, L’ile d’Olonne, l’ile de Ré, Guérande, Batz sur mer, Camargue. Une autre collection intitulée « Monde » est amenée à être étoffée car pour le moment elle ne comprend qu’une seule fleur de sel : Marrakech, récoltée dans les montagnes de l’Atlas.

Prix : 14 € pour 70 g / 18 € pour 100 g.

Monbana

On ne peut pas parler des fêtes de fin d’année sans parler des nouveautés Monbana. J’ai plusieurs choses à vous présenter.

Tout d’abord, le calendrier de l’avent. Si vous n’avez pas encore acheté le vôtre, il ne reste plus beaucoup de temps !

Celui-ci se compose de 24 gourmandises :  un assortiment de Crousti-Neige, des carrés de chocolat noir aux éclats de nougat, des carrés de chocolat au lait aux céréales et des Praliz’ Lait praliné.

Prix : 10,90 €

 

Autre gourmandise : les petits croc’. Dans son joli emballage en forme de maison se cache deux paquets de petit croc’ (sorte de rochers). D’un coté, vous avez ceux au chocolat au lait caramel au beurre salé et brisures de nougat et de l’autre ceux au chocolat noir éclats de noix de pécan caramélisées. 

Prix : 8,90 €.

 

Et enfin, la tablette maillet pour les grands gourmands. Il existe une version petit format (enfin… petit, c’est vite dit. 300 g quand même.) et une version grand format (600 g).

J’ai eu la version chocolat noir aux raisins et amandes entières, éclats de meringue et noix de pécan et céréales croustillantes. Un délice !

Il existe également une version chocolat au lait Noisettes entières, éclats de caramel et céréales croustillantes.

Prix : 15,50 € pour les 300 g / 28,90 € pour les 600 g.

La Belle-Iloise

Changement d’ambiance radical : direction la Bretagne avec ma marque chouchoute : La Belle Iloise.

J’ai toujours des boîtes dans mes placards car chaque dimanche soir, c’est tartines avec de l’avocat et une conserve de poissons (+ une petite soupe en hiver).

La marque propose différents coffrets.

Il y a d’abord le coffret « Les délices de la conserverie » qui présente 22 produits emblématiques de la marque. C’est le plus complet des coffrets-cadeaux. Parfait pour faire découvrir cette marque.

 

Le second coffret que j’ai reçu est dédié à l’apéritif. C’est la planche « Petit apéro entre amis » qui propose dans son coffret à la fois une planche en bois et des produits parfaits pour l’apéritif que l’on tartine ou cuisine.

Les sachets de thé Tea Heritage

Voici mon coup de coeur de cette sélection : une découverte tout en poésie avec la marque Tea Heritage.

Tissés à la main dans un petit atelier lyonnais, chaque sachet de thé est réalisé à la commande. Ici, vous avez un aperçu de la collection Noël avec des saveurs sélectionnées, toutes bio et en collaboration avec le label Ethical Tea Partnership qui vise à rendre plus durable l’industrie du thé. 

 

Tyrrell’s

Et on termine cette sélection avec la célèbre marque anglaise Tyrrells qui sort en cette fin d’année des chips de légumes (panais, betterave, patate douce) au vinaigre balsamique et sel marin.

Je suis adapte des chips de légumes et ici le balsamique vient relever ces chips. Ca titille les papilles, comme j’aime dire ! ^^

Prix : 3,69 € le paquet en GMS.

Panna cotta cappuccino

Panna cotta cappuccino

16

Cette semaine, j’ai eu envie de vous donner les commandes du blog en lançant un sondage sur mon compte Instagram vous demandant quelle sera la prochaine du blog, à choisir entre des verrines et des pancakes. Le résultat a été serré mais ce sont ces verrines qui ont eu votre préférence.

Il s’agit de panna cotta cappuccino surmontée d’une chantilly et de cacao en poudre. Vous pouvez parfumer la crème de cappuccino soluble ou de café soluble en fonction de ce que vous avez dans vos placards.

Remarquez : c’est plus sympa de les servir dans des verrines transparentes !

Pour 4 personnes :

  • 50 cl de crème liquide
  • 80 g de sucre en poudre
  • 4 g de feuilles de gélatine
  • 2 belles cuillères à café de cappuccino instantané (ou de café instantané)
  • 10 cl de crème fleurette entière bien froide
  • 10 g de sucre glace
  • Cacao en poudre / Copeaux de chocolat

1- Mettez à ramollir les feuilles de gélatine dans de l’eau froide.

2- Faites chauffer la crème avec le sucre et le cappuccino soluble.

3- Ajoutez la gélatine essorée entre vos mains et faites-la fondre en mélangeant.

4- Répartissez dans 4 verrines / ramequins et faites prendre au frais pour 2 heures minimum.

5- Au moment de servir, montez la crème fleurette au batteur électrique. Versez le sucre glace en pluie pendant le fouettage et arrêtez lorsque la crème est ferme.

6- Dressez-la sur chaque panna cotta en vous aidant d’une poche à douille.

7- Saupoudrez de cacao en poudre et de copeaux de chocolat (prélevez les copeaux à l’aide d’un économe).

Salade de lentilles, mangue et carottes

Salade de lentilles, mangue et carottes

3

Ca fait très longtemps que je n’ai pas mis sur le blog une petite salade et encore moins pour l’automne. En ce moment, je prépare beaucoup de salades pour nous le soir. Et celle-ci nous a beaucoup plu.

Les couleurs déjà.

Grâce à quelques carottes violettes qui offrent un arc-en-ciel dans l’assiette.

Les saveurs ensuite.

Grâce à la mangue qui apporte une saveur exotique et qui s’associe parfaitement à la lentille et à la carotte.

Pour 4 personnes :

  • 400 g de lentilles vertes
  • 2 mangues
  • 3 carottes
  • 2 poignées d’un mélange de mâche/roquette
  • 1/2 citron
  • Huile d’olive
  • Sel, poivre

1- Versez les lentilles dans une casserole d’eau salée et mettez sur feu moyen. Laissez cuire 30 minutes.

2- Egouttez et laissez refroidir.

3- Épluchez les carottes et réalisez des tagliatelles avec un économe.

4- Épluchez et coupez la mangue en dés.

5- Mélangez les lentilles, la mangue et les carottes.

6- Ajoutez la salade et assaisonnez de sel, de poivre, de jus de citron et d’huile.

7- Réservez au frais jusqu’au moment du service.

Tagliatelles noires au potiron, bacon et chèvre

Tagliatelles noires au potiron, bacon et chèvre

4

Halloween approche et il fallait que je vous propose une recette pour l’occasion, comme j’aime le faire chaque année. La recette est très simple finalement. L’originalité vient du type de pâte utilisée puisque j’ai été inspirée par les pâtes à l’encre de seiche, dont la belle couleur noire correspond complètement à l’univers recherché. L’association a ensuite été trouvée rapidement : des dés de potirons dorés au beurre, du bacon et de la bûche de chèvre émiettée.

Et avec cette recette, je vous informe d’une nouvelle collaboration qui voit le jour à partir de ce mois-ci avec l’ANICAP : l’Association Nationale Interprofessionnelle Caprine qui est le représentant officiel de la filiale laitière caprine française. Et comme vous le savez peut-être, le fromage de chèvre et moi, c’est une grande histoire d’amour. 🙂 Chaque mois, je vous proposerai sur le blog, une recette avec un fromage de chèvre différent. L’occasion de vous faire découvrir des fromages moins connus. À côté de ça, vous pourrez retrouver d’autres de mes recettes sur leur page Instagram et Facebook.  Mais j’aurai l’occasion de vous en reparler très prochainement.

Pour 4 personnes :

  • 400 g de tagliatelles noires à l’encre de seiche (ou autres pâtes longues)
  • 1 petit potiron
  • 10 tranches de bacon
  • 1/2 bûche de chèvre affiné
  • 20 g de beurre
  • Sel, poivre

1- Épluchez le potiron et coupez la chair en cube.

2- Faites fondre le beurre dans une poêle et versez les cubes de potiron. Faites cuire pendant une vingtaine de minutes sur feu doux. Mélangez régulièrement. Salez, poivrez.

3- Lorsque les cubes de potiron commencent à devenir tendres, portez à ébullition une casserole d’eau salée.

4- Plongez-y les pâtes et faites cuire selon le temps indiqué.

5- Pendant ce temps, faites cuire les tranches de bacon dans une poêle sans matière grasse. Coupez les tranches en morceaux.

6- Mélangez les pâtes au potiron et au bacon. Ajoutez la bûche de chèvre émiettée et servez aussitôt.

Article rémunéré réalisé en partenariat avec ANICAP.

Crèmes chocolat vegan

Crèmes chocolat vegan

17

crèmes chocolat vegan

Seuls trois ingrédients rentrent dans la composition de ces crèmes chocolat vegan et seules 5 minutes suffisent à les préparer. Qui dit mieux ? 😉

Pour cette recette, vous aurez besoin de tofu soyeux. On trouve ce produit au rayon frais des magasins bio. C’est lui qui va donner cette consistance onctueuse.

Ces crèmes chocolat vegan peuvent être servies comme dessert bien sûr mais je les trouve aussi parfaite comme ganache pour fourrer ou glacer un gâteau !

crèmes chocolat vegan

Pour 6 crèmes :

  • 200 g de chocolat à pâtisser 70%
  • 2 cuillères à soupe de sucre en poudre
  • 400 g de tofu soyeux (rayon frais – magasin bio)

crèmes chocolat vegan

1- Faites fondre le chocolat au bain-marie.

2- Mélangez au fouet le tofu soyeux avec le sucre.

3- Ajoutez le chocolat et mixez au mixeur plongeant (ou dans un blender) jusqu’à obtenir une consistance onctueuse.

4- Versez dans des ramequins et faites prendre au frais pendant 4 heures minimum.

Île flottante Vegan – chocolat et amande

Île flottante Vegan – chocolat et amande

3

île flottante vegan

Je fais suite à la publication de la crème anglaise vegan à l’amande en vous donnant aujourd’hui la bonne excuse de la faire pour préparer une île flottante vegan. Les blancs en neige ont été remplacés par de l’aquafaba (le jus de cuisson des pois chiches en boîte) monté en neige. Rassurez-vous, il n’y a aucun goût de pois chiche. 🙂

Pour cette île flottante vegan, j’ai préféré remplacer le caramel par une sauce chocolat et ajouter quelques amandes effilées pour le croquant.

île flottante vegan

Pour 6 personnes :

1- Préparez la crème anglaise vegan à l’amande.

2- Versez l’aquafaba dans un saladier. Commencez à fouetter au batteur électrique.

3- Lorsque la mousse commence à prendre, versez le sucre en pluie. Cessez de battre lorsque la meringue est ferme et brillante.

4- Versez la crème refroidie dans des ramequins ou autres contenants creux.

5- Prélevez la meringue à l’aide d’une cuillère à soupe et déposez sur les crèmes.

6- Nappez de sirop de chocolat et saupoudrez d’amandes effilées.

île flottante vegan

Les légumes secs : les connaitre, les utiliser

legumes-secs

Le sujet des légumes secs me semblait vraiment intéressant à aborder sur le blog. Il y a beaucoup de choses à en dire. On les connait sans les connaitre, finalement. Pour chaque légume sec, je vais vous proposer une petite présentation, vous informer sur les apports nutritionnels, vous indiquer comment les préparer, et vous donner quelques idées de recettes.

Les lentilles

lentilles copie

Présentation

La lentille est l’un des premiers légumes secs à avoir été cultivés. On retrouve sa trace à la fin du paléolithique, il y a 10000 ans. Elle serait originaire du Proche Orient. Elle était particulièrement appréciée des égyptiens durant l’Antiquité. C’est d’ailleurs durant cette période que la lentille s’est répandue en Inde et en Europe.

Il existe plusieurs variétés de lentilles classifiées selon sa couleur :

  • Les lentilles vertes : on distingue les lentilles vertes du Puy (AOC + AOP) et les lentilles vertes du Berry (IGP + Labvel Rouge).
  • Les lentilles blondes : des lentilles très répandues cultivées en Turquie, aux Etats-Unis, au Canada, au Chili et en Argentine.
  • Les lentilles corail : des lentilles qui viennent du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord.
  • Les lentilles noires Beluga : des lentilles qui viennent du Canada.
  • Les lentilles roses : très rares qui viennent de Champagne.

Saviez-vous que chaque gousse de la plante contient seulement 2 lentilles ?

Ses apports

Les lentilles ont une faible teneur en matière grasse et en sucre. Elles sont sans graisses saturées et contiennent des glucides complexes qui permettent de diffuser l’énergie dans le corps en continue.

Les lentilles sont riches en fibres et en protéines. Elles sont une source de fer et contiennent du sélénium (prévient du cancer et des risques cardio-vasculaires).

Elles sont également sans gluten et peuvent donc être consommées par les intolérants.

Comment les préparer ?

Les lentilles ont l’avantage de ne nécessité de temps de trempage. On peut donc les cuire directement. Comptez 3 volumes d’eau pour un volume de lentilles vertes et blondes. Les lentilles corail nécessitent un peu moins d’eau : 1,5 volume.

Le temps de cuisson varie selon la variété. Les lentilles corail cuisent rapidement : 9 minutes. Il faut comptez entre 25 et 35 minutes pour la cuisson des lentilles vertes ou blondes.

Démarrez la cuisson à froid.

Idées de recettes

La lentille se cuisine en purée, en soupe, en galette, en poêlée, en salade. On peut vraiment s’amuser avec ce légume sec !

Voici quelques idées de recettes. Si vous voulez découvrir toutes les recettes de lentilles du blog, cliquez-ici.

Les pois cassés

pois-casses copie

Présentation

Les pois cassés ont été découverts il y a 10000 ans en Asie Centrale. On retrouve aussi sa trace au Proche-Orient, dans le bassin méditerranéen et en Ethiopie. Sa culture s’est répandue après la colonisation jusqu’en Chine et l’Amérique.

On connait principalement le pois secs verts ou jaunes mais il existe deux autres variétés : les pois Angola et les pois du Val, originaires d’Afrique.

Saviez-vous que le pois cassé n’est autre qu’un petit pois que l’on a récolté plus tardivement lorsqu’il est devenu sec ?

Ses apports

Les pois cassés ont une faible teneur en matière grasse et en sucre. Ils sont sans graisses saturées et contiennent des glucides complexes qui permettent de diffuser l’énergie dans le corps en continue.

Les pois cassés n’ont pas autant d’intérêts nutritionnels que les autres légumes secs. Ils sont tout de même riches en fibres, en sels minéraux et en protéines.

Ils sont également sans gluten et peuvent donc être consommés par les intolérants.

Comment les préparer ?

Tout comme les lentilles, les pois cassés ne nécessitent pas non plus de trempage. Comptez 2 volumes d’eau pour 1 volume de pois cassés.

Le temps de cuisson est d’environ 35 minutes.

Démarrez la cuisson à froid.

Idées de recettes

Le pois cassé se cuisine surtout en purée ou en soupe. Il fait aussi un très bon accompagnement pour le jambon à l’os ou les côtes de veau ou de porc.

Les haricots secs

haricots-secs copie

Présentation

Le haricot nous vient du Pérou et du Mexique où il était cultivé il y a 7000 ans. Il s’est d’abord répandu à travers l’Amérique avant d’arriver en Europe grâce à Christophe Colomb et Jacques Cartier. On classifie les haricots en grains en 3 familles : les blancs, les rouges et les verts. Dans chaque famille, il y a différente variété.

  • Les haricots en grains rouges : Haricot rouge et Rognon de coq.
  • Les haricots en grains blancs : Coco blanc, Soissons, Mojette (IGP), Lingot du Nord (IGP), Coco de Paimpol (AOC + AOP), Haricot d’Espagne, Pea Bean (des petits cocos des Etats-Unis), Coco rose (surtout en Italie et dans le Sud-Est de la France), Michelet, Cornille.
  • Les haricots en grains verts : Flageolet vert (Label Rouge), Haricot de Lima et Haricot Mungo.

Ses apports

Les haricots secs ne contiennent pas de matière grasse et ont une faible teneur en sucre. Ils sont sans graisses saturées et contiennent des glucides complexes qui permettent de diffuser l’énergie dans le corps en continue.

Les haricots sont riches en fibres et en protéines. Ils sont également sources de fer et de sels minéraux et notamment de magnésium.

Ils sont  sans gluten et peuvent donc être consommés par les intolérants.

Comment les préparer ?

Les haricots secs nécessitent 12 h de trempage dans un saladier d’eau froide. Le trempage sert à améliorer la digestibilité des légumes, à augmenter la teneur en vitamines et à mieux absorber leurs nutriments. Jetez l’eau de trempage, ne l’utilisez pas pour la cuisson.

Comptez 2 volumes d’eau pour 1 volume de haricots et comptez 1h30 de cuisson.

Démarrez la cuisson à froid.

Idées de recettes

Les haricots se cuisinent de nombreuses façons et sont surtout cuisinés comme accompagnement. On peut aussi les incorporer dans une soupe ou en faire une purée. Voici quelques idées de recettes.

Les fèves

feves copie

Présentation

La fève est originaire du Moyen-Orient (en Mésopotamie pour être précis). C’est un des légumes les plus anciennement cultivés. On le retrouve surtout dans les zones tempérées de l’hémisphère Nord. En Europe, elle arrive durant le Moyen Age mais on la consomme essentiellement dans le pourtour méditerranéen.

La fève a longtemps été utilisée pour nourrir les animaux, mais certaines variétés sont cultivées pour l’alimentation humaine.

Saviez-vous que la fève était utilisée dans le cassoulet avant même le haricot ?

Ses apports

Les fèves ont une faible teneur en sucre et contiennent des glucides complexes (mais moins que les autres légumes secs) qui permettent de diffuser l’énergie dans le corps en continue.

Les fèves sont riches en fibres et en protéines. Elles sont aussi source de carotènes, vitamine C et vitamine E.

Sans gluten, elles peuvent être consommées par les intolérants.

Comment les préparer ?

Les fèves nécessitent 12 h de trempage dans un saladier d’eau froide. Le trempage sert à améliorer la digestibilité des légumes, à augmenter la teneur en vitamines et à mieux absorber leurs nutriments. Jetez l’eau de trempage, ne l’utilisez pas pour la cuisson.

Comptez 2 volumes d’eau pour 1 volume de fèves et comptez 2 h de cuisson. Avant de les consommer, il faudra retirer la peau qui entoure la fève.

Le temps de cuisson peut être largement réduit (30 minutes au lieu de 2 heures) si on retire la peau de la fève avant cuisson.

Démarrez la cuisson à froid.

Idées de recettes

La fève se prépare essentiellement en purée. Mais elle fait aussi un très bon accompagnement et peut être incorporée dans une soupe. Elle fait aussi une très bonne base pour une tartinade dont voici une recette :

  • Purée de fèves sèches façon houmous.

Les pois chiches

pois-chiche copie

Présentation

Le pois chiche, cultivé il y a 7000 ans, est originaire du Proche-Orient, en Turquie. L’Inde et l’Asie l’ont vite adopté et a su séduire peu à peu certaines régions d’Afrique, d’Europe et d’Australie.

Saviez-vous que le pois chiche était un voisin du petit pois ?

Ses apports

Les pois chiches ont une faible teneur en en sucre et contiennent des glucides complexes qui permettent de diffuser l’énergie dans le corps en continue.

Les pois chiches sont les légumes secs les plus intéressants puisqu’ils sont riches en fibres, en protéines en sels minéraux. Ils sont une source de magnésium, de vitamines B6 et de sélénium (prévient du cancer et des risques cardio-vasculaires). Ils contiennent également un peu de carotène et de vitamine E.

Ils sont également sans gluten et peuvent donc être consommés par les intolérants.

Comment les préparer ?

Les pois chiches se préparent comme les fèves : 12 h de trempage / dans 2 volumes d’eau pour 1 volume de pois chiches / 2 heures de cuisson / Petite peau à retirer avant consommation.

Le trempage sert à améliorer la digestibilité des légumes, à augmenter la teneur en vitamines et à mieux absorber leurs nutriments. Jetez l’eau de trempage, ne l’utilisez pas pour la cuisson.

Démarrez la cuisson à froid.

Idées de recettes

Le pois chiche entre dans de nombreux plats de la cuisine méditerranéenne. L’houmous et les falafels sont surement les deux recettes les plus connues. On utilise aussi les pois chiche dans les couscous. On peut l’utiliser en purée, en soupe, en salade, comme les lentilles.

Pour retrouver toutes les recettes du blog à base de pois chiche, cliquez-ici.

Quelques idées reçues

Les légumes secs font grossir.

Si vous avez bien lu mon article, vous vous êtes rendus compte que les légumes secs étaient en fait pauvres en matière grasse et en sucre. C’est la façon de les préparer et les ingrédients que vous allez associer qui vont augmenter l’apport calorique. Dans un cassoulet, ce n’est pas les haricots qui font grossir mais la viande ! :-)

Les légumes secs sont longs à préparer.

Evidemment, on ne prépare pas des pois chiches ou des haricots au dernier moment.

Avant de partir au travail le matin, pensez à faire tremper vos légumes. Il ne restera plus qu’à les cuire en rentrant le soir. Et si jamais vous n’avez pas le temps, faites-les cuire le week-end. Les légumes cuits se conservent très bien jusqu’à 3 jours au réfrigérateur.

Autre solution : les conserves. Ils nous font gagner un sacré gain de temps. Veillez à bien rincer les légumes secs de leur eau de trempage afin de bien les digérer.

Les légumes secs donnent mal au ventre.

Effectivement, les légumes secs donnent quelques désagréments à ce niveau-là. Mais il y a quelques secrets à connaître pour éviter cela.

  • Veillez à bien faire tremper vos légumes et à jeter l’eau de cuisson.
  • Réalisez une précuisson de quelques minutes, jetez l’eau et terminez la cuisson dans une nouvelle eau.
  • Ajoutez du bicarbonate de sodium. Cela va permettre de digérer plus facilement et de réduire le temps de cuisson (double astuce ;-)).

Sachez qu’en intégrant petit à petit à votre alimentation des légumes secs, votre corps les assimilera plus facilement et vous serez de moins en moins gênés.

❌