FreshRSS

🔒
❌ About FreshRSS
There are new available articles, click to refresh the page.
Before yesterdayYour RSS feeds

Catherine: Full Body for Switch ‘Fall Into Temptation’ trailer, new voice options detailed

Atlus has released a new trailer for the Switch version of Catherine: Full Body, as well as detailed the three new voice options for Catherine. As previously announced, the Switch version of Catherine: Full Body includes the add-on content from the original PlayStation 4 and PS Vita release, including the additional voices for Catherine, as […]

Source

Platform adventure game Hoa announced for Switch, PC

Developer Skrollcat Studio has announced Hoa, a platform adventure game for Switch and PC. It will launch in late 2020. Here is an overview of the game, via its official website: Hoa is a platform-adventure game featuring beautiful hand-painted art and a calm, relaxing atmosphere. The game follows the main character, Hoa, as she discover […]

Source

Keen: One Girl Army launches June 25

Keen: One Girl Army will launch for Switch via the Nintendoe Shop, and PC and Mac via Steam on June 25, publisher Phoenixx and developer Cat Nigiri announced. Here is an overview of the game, via its Steam page: About Keen is a sliding puzzle game with turn-by-turn tactical combat and a hint of adventure!​ […]

Source

Loc and Roll, loués soient les meubles

Loc and Roll, loués soient les meubles

par · Publié · Mis à jour

8 min de lecture

En France, la société Loc and Roll propose un service de location de mobilier alliant souplesse et simplicité dans un esprit d’économie circulaire.

loc and roll article couverture © Lesgoodnews

L’aménagement de son chez-soi est souvent un point important. Cet ameublement est parfois le reflet de nos goûts, de notre style de vie. Dans une autre mesure, il peut démontrer les difficultés sociales. Ainsi, les français privilégiaient, au siècle dernier, la transmission du mobilier au sein de la famille. Puis la société de consommation est arrivée, sonnant le glas pour certains meubles rustiques centenaires au profit des meubles en kit. En résulte une boulimie de mobilier qui finit en déchets. Selon l’ADEME, en 2018, près de 2,7 millions de tonnes d’éléments d’ameublement ont été mise sur le marché. Côté collecte, plus d’un million de tonnes sont traitées dont plus de la moitié est recyclée. Et seul 1 % est réutilisé. Il n’y a pas que l’effet de mode qui explique la consommation de ce type de biens. Les évènements de la vie contraignent beaucoup de personnes à s’équiper dans l’urgence et à bas prix. Pourtant, il existe d’autres méthodes. La location de biens mobiliers en est un. Déjà connue outre-Atlantique, par les besoins de mobilité des Américains, c’est sur ce créneau qu’Estefania Gonzalez De Ubieta fonde en 2019 la société Loc and Roll. Les services de location sont lancés fin février 2020, tout d’abord en Île-de-France. L’équipe de Loc and Roll se compose de quatre personnes à temps plein. Dans un avenir proche, la société, basée à Pontoise, envisage de promouvoir l’emploi de personnes en situation de handicap et de femmes de plus de 45 ans ayant des difficultés dans leur parcours professionnel malgré leurs compétences.

Prendre la mesure du meuble

Page accueil Loc and Roll © Loc and Roll
Le site propose un large choix de mobiliers © LocandRoll

Loc and Roll invite à repenser son rapport à l’ameublement de nos espaces de vie. Chacun a un attachement particulier à ses meubles. Pour certains, seul l’aspect pratique compte. Pour d’autres, c’est le reflet même de leur personnalité. La possession de ce type de bien est remis en cause de plus en plus par nos modes de vie et la mobilité sociale. Ainsi, les évènements de la vie nous imposent parfois à revoir notre aménagement. Par exemple, l’arrivée d’un enfant nécessite l’acquisition de nombreux éléments pour une durée de quelques années. D’autres évènements de la vie sont autant de périodes transitoires où les services de Loc and Roll peuvent s’imposer. En effet, un choix se pose : acheter du neuf, de l’occasion. Cependant, il faudra compter avec les frais de stockage et de transport avec tous les risques de dégradation. Une autre voie est possible : celle de la location. Cette dernière solution peut s’avérer intéressante selon les budgets. On voit alors tout l’intérêt de Loc and Roll. En quelques clics, on parcourt sur le site les nombreuses pièces d’ameublement disponibles. La liste des équipements d’ameublement disponibles est conséquente, allant du mobilier d’extérieur, en passant par le salon, de quoi équiper tout un logement. La variété de produits est riche : électroménager, bureau, literie, décoration et bien d’autres objets sont à disposition.

Une actrice de l’économie circulaire

loc and roll estefania © Loc and Roll
Estefania Gonzalez De Ubieta, fondatrice de Loc and Roll © LocandRoll

À l’origine de cette entreprise, il y a Estefania Gonzalez De Ubieta. Durant sa carrière bien remplie, la fondatrice de Loc and Roll a eu l’occasion de travailler pour de grandes structures internationales. Elle a pu nouer des liens forts avec de nombreux personnes. C’est forte de toutes ces rencontres enrichissantes et dans un désir de nouveaux défis qu’Estefania Gonzalez De Ubieta s’est lancée dans l’aventure de l’entreprenariat. À cela s’ajoute le souhait d’œuvrer dans une optique d’économie circulaire. En effet, la fondatrice estime que la durée de vie des pièces d’ameublement pourrait être grandement allongée. Une fois qu’un meuble a fait son temps chez quelqu’un, prenant la poussière à la cave ou remisé au grenier, il pourrait être utile et trouver sa place dans un autre foyer. Le gaspillage provoqué par la surconsommation de biens mobilier est alarmant et ne cesse de croître d’année en année, porté par la société de consommation. Entre 2014 et 2018, une étude de L’ADEME montre une augmentation de près de 14 % des éléments d’ameublement mis sur le marché. La solution apportée par Loc and Roll offre une alternative. Estefania est une personne aimant les défis. Le lancement de la jeune société s’est effectué lors du début de la pandémie de COVID-19. Elle nous fait part de cette anecdote :

J’ai passé un an à construire un plan d’action en béton pour lancer mon entreprise. J’ai travaillé dur pour mettre en place toute la logistique nécessaire permettant de fournir un service impeccable. J’ai analysé tous les risques inhérents à mon projet pour les mitiger ou les accepter en toute connaissance de cause. Puis là, lorsque je me dis qu’on est prêts pour lancer, je le fais pile au moment où une pandémie sans précédent bloque les hôpitaux, altère l’ordre établi, envoie 4 milliards de personnes en confinement et paralyse l’économie. Comme quoi une planification bien faite est très importante, mais on n’est jamais à l’abri des imprévus et qu’il faut toujours savoir s’adapter.

Estefania Gonzalez De Ubieta, fondatrice de Loc and Roll

Souple, Simple et l’esprit Serein

Loc and Roll meuble équipe © LocandRoll
L’équipe de Loc and Roll se charge de la logistique © Loc and Roll

Les services proposés par Loc and Roll facilitent la vie de sa clientèle. En effet, lors du changement de son mobilier, il est nécessaire de prendre plusieurs paramètres en ligne de compte. Le traitement des anciens meubles : on peut les revendre, les donner ou les jeter, avec les différentes problématiques logistiques qui en découlent. Par ailleurs, l’acquisition de nouveaux meubles requiert parfois des nerfs d’acier devant des plans de montage parfois bien compliqués. La simplicité de la solution proposée par Loc and Roll saute aux yeux. Dans le prix de la location : la livraison, le montage, l’installation et la désinstallation sont compris. Loc and Roll propose même la reprise de votre ancien mobilier sous condition. La durée de location offre de la souplesse. En effet, allant d’un mois à cinq années, il y a de quoi répondre à de nombreuses situations. Enfin, si un bien plaît au locataire, ce dernier peut l’acquérir l’esprit serein. Pour faciliter l’équipement d’un foyer, Loc and Roll propose des packs pour équiper une chambre de bébé au complet ou assurer le confort d’un étudiant.

Loc and Roll à suivre

Loc and roll estefania entrepôt © Loc and Roll
Trouver le meuble à sa mesure © Loc and Roll

Cette toute jeune société a fait ses débuts dans une période compliquée, liée à une pandémie. Pourtant, les besoins sont là et les locataires aussi. D’ailleurs des demandes en dehors d’Île-de-France font déjà leur apparition. En définitive, c’est un nouveau défi de taille à surmonter pour Estefania Gonzalez De Ubieta qui est en passe de relever haut la main. Côtés soutiens, Loc and Roll est épaulée par La Turbine, un incubateur de Cergy-Pontoise qui les héberge. Les services de soutien aux entreprises de la communauté d’agglomération du Valparisis ont aiguillé la fondatrice dans ses démarches. Côté récompenses, la jeune société a été lauréate, en 2019, du Réseau Entreprendre Val d’Oise.

Article mis à jour le 25 mai 2020 à 8 h 09 min

Votez pour cette bonne nouvelle

Vous avez aimé ❤ cette bonne nouvelle ? Alors offrez-moi un café ☕ ... et grâce à vous 😉 Lesgoodnews reste indépendant.


Share
', enableHover: false, enableTracking: true, buttons: { twitter: {via: 'lesgoodnews'}}, click: function(api, options){ api.simulateClick(); api.openPopup('twitter'); } }); $('#facebook').sharrre({ share: { facebook: true }, template: '
', enableHover: false, enableTracking: true, buttons:{layout: 'box_count'}, click: function(api, options){ api.simulateClick(); api.openPopup('facebook'); } }); $('#pinterest').sharrre({ share: { pinterest: true }, template: '
', enableHover: false, enableTracking: true, buttons: { pinterest: { description: 'Loc and Roll, loués soient les meubles',media: 'https://www.lesgoodnews.fr/wp-content/uploads/2020/05/LocandRoll-cover-v1.jpg' } }, click: function(api, options){ api.simulateClick(); api.openPopup('pinterest'); } }); $('#linkedin').sharrre({ share: { linkedin: true }, template: '
', enableHover: false, enableTracking: true, buttons: { linkedin: { description: 'Loc and Roll, loués soient les meubles',media: 'https://www.lesgoodnews.fr/wp-content/uploads/2020/05/LocandRoll-cover-v1.jpg' } }, click: function(api, options){ api.simulateClick(); api.openPopup('linkedin'); } }); // Scrollable sharrre bar, contributed by Erik Frye. Awesome! var $_shareContainer = $(".sharrre-container"), $_header = $('#header'), $_postEntry = $('.entry'), $window = $(window), startSharePosition = $_shareContainer.offset(),//object contentBottom = $_postEntry.offset().top + $_postEntry.outerHeight(), topOfTemplate = $_header.offset().top, topSpacing = _setTopSpacing(); //triggered on scroll shareScroll = function(){ var scrollTop = $window.scrollTop() + topOfTemplate, stopLocation = contentBottom - ($_shareContainer.outerHeight() + topSpacing); $_shareContainer.css({position : 'fixed'}); if( scrollTop > stopLocation ){ $_shareContainer.css( { position:'relative' } ); $_shareContainer.offset( { top: contentBottom - $_shareContainer.outerHeight(), left: startSharePosition.left, } ); } else if (scrollTop >= $_postEntry.offset().top - topSpacing){ $_shareContainer.css( { position:'fixed',top: '100px' } ); $_shareContainer.offset( { //top: scrollTop + topSpacing, left: startSharePosition.left, } ); } else if (scrollTop 1024 ) { topSpacing = distanceFromTop + $('.nav-wrap').outerHeight(); } else { topSpacing = distanceFromTop; } return topSpacing; } //setup event listeners $window.scroll( _.throttle( function() { if ( $window.width() > 719 ) { shareScroll(); } else { $_shareContainer.css({ top:'', left:'', position:'' }) } }, 50 ) ); $window.resize( _.debounce( function() { if ( $window.width() > 719 ) { shareMove(); } else { $_shareContainer.css({ top:'', left:'', position:'' }) } }, 50 ) ); });

Metal Max Xeno: Reborn delayed to September 10 in Japan, 26 minutes of gameplay

Kadokawa Games has delayed Metal Max Xeno: Reborn from its previously planned July 9 release date in Japan to September 10. It will be available for PlayStation 4 and Switch. The publisher also debuted 26 minutes of gameplay footage from the Metal Max: Xeno remake, showcasing exploration, human and tank battles, and the Iron Base. […]

Source

Audit du code source de Parcoursup par la Cour des comptes

La Cour des comptes a publié il y a quelques semaines un rapport de deux cents pages consacré à « l’accès à l’enseignement supérieur », et notamment à son application emblématique, Parcoursup.

Le rapport contient notamment de longs passages consacrés à la qualité du code publié.

On peut retenir à ce sujet deux points cruciaux et plutôt désolants :

  • seul environ 1 % du code source de l’application a été publié (en 2018), contrairement à la décision des pouvoirs publics annoncée en 2017 de « permettre une totale transparence sur l’affectation des candidats » ;
  • la qualité du code audité est qualifiée par la Cour des comptes de « médiocre », avec « un niveau de risque élevé et de nombreuses violations critiques identifiées », la Cour évoque un code qui « n’a pas été produit selon les standards professionnels » et d’un « processus de développement [qui n’a pas été] mené dans les règles de l’art ».

D’un point de vue technique, on apprend dans le rapport que l’application est constituée de 858 752 lignes de SQL (!) et 11 331 de Java.

Plus d’extraits du rapport en cliquant sur « lire la suite ».

Plus d’extraits du rapports (c’est nous qui soulignons) :

En dépit des actions de mise en transparence du ministère, le code source de Parcoursup reste à 99 % fermé. La partie publiée demeure d’un intérêt limité pour comprendre, expertiser, et évaluer le processus d’affectation des candidats dans les formations. Les données de Parcoursup, particulièrement riches, ne font pas l’objet d’une valorisation à la hauteur des enjeux, non seulement par les acteurs de la recherche et de l’innovation, mais aussi par l’administration elle‑même, tant les moyens matériels et humains pour permettre leur exploitation sont insuffisants.

Les résultats ainsi produits suggèrent que l’application Parcoursup présente une qualité médiocre, avec un niveau de risque élevé et de nombreuses violations critiques identifiées. Parcoursup se situe à un niveau de qualité plus faible que d’autres logiciels d’ancienneté similaire. Plus précisément, les indices d’efficience et de sécurité ainsi évalués montrent que le risque de rupture du fonctionnement normal de Parcoursup est élevé.

Parcoursup est composé d’un code source public et d’un code source fermé. Malgré sa petite taille, le code source qui a été rendu public et qui est récent présente un niveau de risque comparable au code non public. À titre de comparaison, les applications de moins de deux ans devraient présenter un risque plus faible. Par ailleurs, le code ouvert présente une densité de violations critiques bien plus importante que le code fermé. D’après le ministère, le code Java public, qui « n’a pas été produit selon les standards professionnels », ne peut être analysé avec les métriques de l’audit car elles ne sont pas adaptées à ce mode de production artisanal.

Le dispositif présente ainsi un risque de rupture de service. Il n’est pas non plus à l’abri d’une intrusion comme en témoigne un autre audit de sécurité du code source, réalisé en juillet 2018 à la demande du ministère, et qui souligne un risque de sécurité « très élevé » pour l’application. Cette situation doit être corrigée rapidement. À la fin 2019, le ministère souligne qu’une « démarche de certification du code Parcoursup a été initiée avec les équipes de recherche du laboratoire de recherche en informatique de Saclay ainsi que du laboratoire bordelais de recherche en informatique ».

[…] d’autant que l’échantillonnage n’a pas permis de trouver les traces d’un processus de développement mené dans les règles de l’art. Le code actuel est en effet d’une facture plus artisanale. Il serait souhaitable d’introduire un processus de développement moderne et éprouvé afin d’assurer une évolution fiable et maîtrisée de l’application.

Le code de Parcoursup présente un niveau de complexité anormalement élevé. Les composantes complexes représentent 27 % du volume de code, ce qui est bien plus élevé que le plafond de 5 à 7 % recommandé par les standards des professionnels du secteur. Avec un tel niveau de complexité, la mise en œuvre d’évolutions fonctionnelles risque d’introduire des erreurs. Le ministère ne partage pas cet avis et invoque la complexité du système d’enseignement français et la variété des parcours proposés. Pour la Cour, le code source devrait être restructuré afin de réduire le nombre de ses composantes complexes.

En 2017, la mission Etalab, appuyée par l’ANSSI, recommandait, en pleine convergence avec le rapport de la Cour de la même année, « de publier […] le code source de la dernière version d’APB et les données non réidentifiantes associées ». Par décision des pouvoirs publics, le code informatique de Parcoursup est réputé avoir été rendu public afin de permettre une totale transparence sur l’affectation des candidats. La Cour a réalisé un audit du code source de Parcoursup sur un volume de lignes de code cent fois plus important que le code publié par le ministère.

À ce jour, une très faible partie du code de Parcoursup a été rendue publique. Le code publié par le MESRI le 21 mai 2018 représente au plus 1 % du nombre de lignes de code et moins de 2 % des fichiers produits dans le cadre de l’exercice des missions dévolues à l’opérateur de la plate‑forme.

Dans le cadre de cet audit, 1 582 violations critiques ont été identifiées. Il s’agit de failles dans le code qui doivent être corrigées rapidement.

Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

❌